Un décret autorise le cannabis dans les médicaments

Décret n° 2013-473 du 5 juin 2013 modifiant en ce qui concerne les spécialités pharmaceutiques les dispositions de l’article R. 5132-86 du code de la santé publique relatives à l’interdiction d’opérations portant sur le cannabis ou ses dérivés

pour le decret officiel, cliquez ici

Un décret autorise le cannabis dans les médicaments

Dans sa publication du samedi 8 juin, le Journal officiel a rendu légale l’utilisation du cannabis et de ses dérivés à des fins thérapeutiques. Des études ont en effet démontré que le THC possède plusieurs vertus.

Il nous est presque passé sous le nez ! Samedi 8 juin, le Journal officiel a publié un décret stipulant que l’utilisation du cannabis et de ses dérivés sont désormais autorisés à des fins thérapeutiques. Ce texte vient ainsi modifier l’article faisant référence à leur utilisation et à leur consommation. Désormais, il est écrit : “ne sont pas interdites les opérations de fabrication, de transport, d’importation, d’exportation, de détention, d’offre, de cession, d’acquisition ou d’emploi, lorsqu’elles portent sur des spécialités pharmaceutiques.” Concrètement, l’utilisation et la consommation de cannabis sont autorisées mais très encadrées et ne concernent que les médicaments. Fumer un joint sur son canapé en toute légalité, ce n’est donc pas pour tout de suite !#VuLu // Un décret autorise le cannabis dans les médicaments

Si le cannabis est aujourd’hui autorisé dans les médicaments, c’est que le THC qu’il contient possède certaines vertus. Il est notamment prouvé que le THCpermet de soulager la douleur liée aux maladies incurables comme la sclérose en plaque. Cette molécule est également reconnue pour redonner de l’appétit aux personnes atteintes du sida ou d’un cancer. Selon une étude menée par les chercheurs de l’unité Inserm 624 “Stress cellulaire” de Marseille, le THC permet également de détruire les cellules cancéreuses et les tumeurs. Le THC joue également dans la réduction des AVC et a une fonction anti-diabétique.

Dans les faits, c’est l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) qui autorisera la mise sur le marché de médicaments à base de cannabis s’ils sont efficaces. En adoptant cette loi, la France rejoint ainsi l’Angleterre, l’Espagne, les Pays-Bas, le Canada et quelques Etats américains.

One thought on “Un décret autorise le cannabis dans les médicaments

  1. justin vuattoux

    a quand le cannabidiol pour la schysophrenie!!!!!!!!! dont je suis attint, ou cbd et le remboursement de l huile essentielle de chanve ou cannabis sativa.l, ce qui serait plus logique et naturel , bien sur nous ne representons que 1 pour cent de la population francaise, nous oublie t on ????????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *