Un malade jugé pour avoir atténué ses douleurs avec du cannabis

Bertrand Rambaud Bulletins octobre 5, 2011

La Marie-Jeanne le faisait aller moins mal. Un homme de 31 ans atteint de sclérose en plaques, qui cultivait du cannabis chez lui pour apaiser ses douleurs, a été condamné lundi mais dispensé de peine par le tribunal correctionnel de Strasbourg.

Le parquet avait lui-même requis une « application bienveillante de la loi« . « Dans ce dossier, il faut faire preuve d’humanité« , et ce même si l’infraction est caractérisée, a souligné le représentant du parquet. Le jeune homme, qui se déplace difficilement du fait de sa maladie, s’est dit surpris par ce jugement « inespéré« . « Je pensais que j’aurais de la prison avec sursis, ou au moins une amende, même si je n’ai pas d’argent« , a-t-il dit à l’AFP.

« Une décision exceptionnelle »

Le prévenu avait été interpellé en juin et placé 24 heures en garde à vue après avoir été dénoncé parce que des feuilles de cannabis, issues de sa plantation personnelle, étaient visibles depuis la rue. Il a expliqué qu’il cultivait ainsi chez lui depuis 2004, une quarantaine de plants dont il consommait les fleurs sous forme de gâteaux. « Si je pouvais, je m’en passerais: il faut cacher le goût du cannabis avec du miel pour que ce soit bon« . « J’essaye de limiter les prises, car sinon mon corps s’habitue et l’effet antalgique s’amoindrit« , a-t-il précisé.

A l’audience, il a produit un certificat établi par un médecin suisse attestant que le cannabis atténuait ses douleurs et améliorait sa motricité. Pour son avocat, Me François Trapp, « l’aspect thérapeutique était évident« , ce qui a conduit le tribunal « à une décision exceptionnelle« .

Pour voir la source, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *