Stupéfiants ou médicaments?

Article paru dans l’essentiel le 6 octobre 2010 et écrit par Patrick Jacquemot, cliquez ici

ETTELBRUCK- Mercredi, la Police a perquisitionné le cabinet du Dr Colombera. Le médecin devant s’expliquer sur la prescription de cannabis à plusieurs de ses patients.

Le docteur Jean Colombera prescrivait des médicaments à base de cannabis. (Chambre des députés/dr)
En juillet, le Parquet de Diekirch était alerté qu’un médecin pratiquant dans le nord du pays aurait pu prescrire des médicaments à base de cannabis d’une façon contraire à la législation sur les stupéfiants. Après enquête de la Police judiciaire, une perquisition a eu lieu, ce mercredi, dans un cabinet médical d’Ettelbruck. Plus précisément celui de Jean Colombera, docteur et député ADR.

Contacté par L’essentiel, le médecin incriminé se déclarait «surpris» par la tournure des événements. «Oui, j’ai prescrit du cannabis mais uniquement dans le cadre légal et à des doses thérapeutiques légales elles aussi». Un traitement réservé, selon Jean Colombera, uniquement à quelques malades frappés par un cancer, le sida ou une sclérose en plaques.

Si le professionnel de santé n’a pas été interpellé, les policiers s’intéressent désormais à l’analyse des pièces et documents saisis sur son lieu d’exercice. «La Brigade des stupéfiants est repartie avec les quatre dossiers pour lesquels elle était venu chez moi», informait mercredi soir le médecin. D’après lui, l’affaire aurait été déclenchée par la famille d’un de ses patients n’ayant «pas compris l’usage du cannabis comme soin». L’enquête se poursuit, sans préjuger de l’innocence de Jean Colombera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *