L’inhibition de la croissance des tumeurs de la peau et l’angiogenèse in vivo par l’activation des récepteurs des cannabinoïdes

Inhibition of skin tumor growth and angiogenesis in vivo by activation of cannabinoid receptors
M. Llanos Casanova,1 Cristina Blázquez,2 Jesús Martínez-Palacio,1
Concepción Villanueva,3 M. Jesús Fernández-Aceñero,3 John W. Huffman,4
José L. Jorcano,1 and Manuel Guzmán2
1Project on Cellular and Molecular Biology and Gene Therapy, Centro de Investigaciones Energéticas, Medioambientales y Tecnológicas, Madrid, Spain
2Department of Biochemistry and Molecular Biology I, School of Biology, Complutense University, Madrid, Spain
3Department of Pathology, Hospital General de Móstoles, Madrid, Spain
4Department of Chemistry, Clemson University, Clemson, South Carolina, USA

Disclaimer : traduction automatique du résumé de l’article. Si vous souhaitez effectuer une meilleure traduction, n’hésitez pas à nous l’envoyer sur cette adresse : edito [at] ufcmed.org


Le cancer de la peau sans mélanome est l’un des cancers les plus fréquents chez l’homme. Différentes stratégies thérapeutiques pour le traitement de ces tumeurs sont actuellement à l’étude. Compte tenu des effets d’inhibition de croissance des cannabinoïdes sur les gliomes et la distribution tissulaire large des deux sous-types de récepteurs aux cannabinoïdes (CB1 et CB2), nous avons étudié l’utilité potentielle de ces composés dans la thérapie des tumeurs anti-peau. Ici, nous montrons que les récepteurs CB1 et le récepteur CB2 sont exprimés dans la peau normale et les tumeurs de la peau des souris et des humains. Dans les expériences de culture cellulaire activation pharmacologique des récepteurs aux cannabinoïdes induit l’apoptose des cellules épidermiques tumorigène, alors que la viabilité des cellules de l’épiderme non transformées sont restés inchangés. L’administration locale de la mixtes CB1/CB2 agoniste WIN-55 ,212-2 ou de l’agoniste sélectif CB2 JWH-133 a induit une inhibition de la croissance considérable de tumeurs malignes généré par inoculation de cellules tumorales dans l’épiderme des souris nude. Les tumeurs traitées avec Cannabinoides ont montré une augmentation du nombre de cellules apoptotiques. Ceci a été accompagné par une altération de la vascularisation tumorale, tel que déterminé par la morphologie des vaisseaux sanguins et une diminution de modifier l’expression de facteurs pro-angiogénique (VEGF, facteur de croissance placentaire, et de l’angiopoïétine 2). Abrogation de la fonction de EGF-R a également été observée dans les tumeurs traitées avec cannabinoïdes. Ces résultats confirment une nouvelle approche thérapeutique pour le traitement des tumeurs de la peau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *