IACM-Bulletin du 25 Août 2011

Bertrand Rambaud Bulletins octobre 4, 2011

Science: le THC réduit la motilité des patients souffrant de troubles fonctionnels intestinaux

Des chercheurs de la Clinical Enteric Neuroscience Translational et du Epidemiological Research Center de Rochester, Etats-Unis, se sont intéressé aux effets du THC (dronabinol) sur la motilité du côlon des patients atteints de troubles fonctionnels intestinaux. Il a été administré de manière aléatoire, aux75 patients divisés en 3 groupes (35 souffrant de troubles fonctionnels intestinaux et de constipation, 35 souffrant de troubles fonctionnels intestinaux et de diarrhée, et 5 de ces 2 pathologies), soit un placébo, soit 2.5 mg ou 5.0 mg de dronabinol. Les scientifiques ont évalué la motilité du côlon, le tonus et le ressenti à jeun après un repas.

La motilité du gros intestin de tous les patients à jeun ayant pris du dronabinol a diminué. Les effets du dronabinol ont été supérieurs pour les patients atteints de diarrhée ou des 2 pathologies. Le ressenti et le tonus n’ont pas été modifiés. Les chercheurs ont conclu que « le dronabinol pourrait être bénéfique pour les patients atteints de troubles fonctionnels intestinaux dont le transit intestinal est trop élevé. » Ils ont par la suite découvert que les variantes des récepteurs CB1et de l’enzyme qui catalyse la dégradation de l’endocannabinoïde anandamide, l’acide gras amide hydrolase (FAAH) pourraient influer cet effet du THC.

Pour plus d’information, cliquez ici

Israël: le gouvernement approuve les dispositions relatives à l’usage thérapeutique du cannabis

Le 7 août, le gouvernement israélien a approuvé des dispositions relatives à l’approvisionnement du cannabis à des fins thérapeutiques et de recherche et à sa supervision. Il a été indiqué que « ces dispositions ont été prises en reconnaissant la nécessité de l’usage thérapeutique du cannabis, dans certains cas. » Le 28 juillet, le ministre de la Santé a décidé d’établir un bureau au sein du ministère afin d’organiser la supervision et l’approvisionnement du cannabis à usage thérapeutique. Comme le stipulent les traités internationaux, ce bureau sera à terme une agence de régulation. Il entrera en fonction en janvier 2012.

Il a aussi été décidé que la culture de cannabis médical se poursuivrait en Israël, au moins pendant deux ans, car l’importation de ce produit serait dix fois plus coûteuse. Jusqu’à présent, le Dr. Yehuda Baruch, un psychiatre hospitalier de Bat Yam, a supervisé et autorisé l’usage du cannabis afin de soulager la douleur ou d’apporter d’autres bienfaits aux patients atteints de maladies graves. Actuellement, ce sont les cultivateurs locaux qui fournissent, sous l’autorisation du docteur Baruch, le cannabis à environ 6000 patients. Mais les indices de satisfaction, tant de la part du corps médical que de celle des patients, sont si élevés que l’estimation du nombre de bénéficiaires pourrait atteindre 40 000 patients en 2016.

Pour plus d’information, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *