IACM-Bulletin du 14 Août 2014

LOGO UFCM - copieSources IACM Ici
•    Allemagne: Une cour de justice autorise les patients gravement malades à cultiver du cannabis
•    Science/Homme: Le THC est un produit sûr que l’on peut prescrire médicalement aux personnes âgées
•    Science/Animal: Le THC peut ralentir la croissance d’une tumeur
•    En bref
•    Un coup d’œil sur le passé

Allemagne: Une cour de justice autorise les patients gravement malades à cultiver du cannabis

Le 22 juillet, la cour administrative de Cologne a statué sur le cas de personnes souffrantes de douleurs chroniques et a indiqué qu’elles devraient pouvoir cultiver leur propre cannabis à des fins thérapeutiques. Cinq personnes souffrant de douleurs chroniques, ainsi que d’autres maladies, ont introduit la doléance auprès de la cour après que le Germany’s Federal Institute for Drugs and Medical Devices (BfArM) leur ait refusé l’autorisation de cultiver du cannabis à leur domicile.
La cour a indiqué que le BfArM doit reconsidérer trois des demandes qu’elle avait rejetées. Les plaintifs possédaient tous des autorisations d’acheter en pharmacie du Bedrocan (produit par une compagnie hollandaise) et de consommer du cannabis pour des raisons médicales. Or, ces personnes ont indiqué vouloir cultiver leur cannabis, car elles ne peuvent pas, compte tenu du coût, acheter ce produit. De plus, leur assurance maladie ne couvre pas ces dépenses de santé. « Jusqu’à maintenant, cultiver du cannabis à son domicile était illégal. Maintenant, ces personnes sérieusement malades seront autorisées à le faire, » a indiqué Stefanie Seifert, porte-parole de la cour, tout en ajoutant que cultiver du cannabis reste une activité illégale pour le reste de la population.
Le Dr Franjo Grotenhermen, président de l’association IACM, association for cannabis as medecine, basée en Allemagne, indique que ce sujet constitue une bataille depuis 1999 de cours de justice. « Nous avons de bonnes raisons de croire que le gouvernement fédéral fera appel de la décision devant la Plus Haute Cour Administrative de Munster, et que la décision finale ne pourrait être rendue que devant la Cour Fédérale Administrative de Leipzig. » Actuellement, environ 300 patients allemands, présentant des conditions médicales sévères, sont autorisés à acheter du cannabis avec une permission exceptionnelle délivrée par BfArM. Celle-ci est obligée depuis 2005 par jugement de la Cour Fédérale Administrative à délivrer de telles autorisations. Jusqu’à présent, le gouvernement n’a pas fait de commentaire de la décision. « Nous sommes confiants, et le gouvernement a besoin d’un peu de temps pour s’adapter à l’idée que finalement les patients gagneront cette bataille, étant donné la décision rendue par la cour en 2005. »
Reuters du 22 juillet 2014
Associated Press du22 juillet 2014

Science/Homme: Le THC est un produit sûr que l’on peut prescrire médicalement aux personnes âgées

Il semble que le THC soit un produit sûr et bien toléré par les individus âgés et en bonne santé. Ce constat est le fruit d’une étude contrôlée avec placébo qu’ont réalisée des chercheurs de plusieurs hôpitaux hollandais. Ils ont évalué, pour des sujets âgés, la sécurité et la pharmaco-cinétique de trois doses (à prendre oralement de Namisol, une nouvelle préparation sous forme de cachets. Douze sujets, d’une moyenne de 72 ans, ont reçu, chaque jour, au hasard, une dose unique de 3mg, 5mg, ou de 6,5mg de THC ou un placébo. 
Le THC s’est avéré un produit sûr et bien toléré. La plupart des effets secondaires indésirables signalés sont la somnolence (27%) et la sécheresse buccale (11%). Il a été noté une grande variabilité entre les individus des concentrations de THC dans le plasma. Les effets pharmacologiques principaux se sont révélés plus faibles chez ces personnes qu’auprès des jeunes adultes. Les auteurs ont écrit que « les données sur la sûreté et l’efficacité du THC pour les personnes âgées fragiles devraient être réalisées de manière urgente, car cette population pourrait bénéficier des applications thérapeutiques du THC. »
Ahmed AI, van den Elsen GA, Colbers A, van der Marck MA, Burger DM, Feuth TB, Rikkert MG, Kramers C. Safety and pharmacokinetics of oral delta-9-tetrahydrocannabinol in healthy older subjects: A randomized controlled trial. EUR Neuropsychopharmacol.28 juin 2014. [in press]

Science/Animal: Le THC peut ralentir la croissance d’une tumeur

Des scientifiques de l’University of East Anglia, Norfolk, Royaume-Uni, ont expliqué comment le composant psychoactif principal du cannabis pourrait réduire la croissance de tumeur chez des patients atteints d’un cancer. La recherche indique l’existence de plateformes de signalement inconnues qui, en plus des mécanismes déjà connus, sont responsables de l’effet du THC sur la diminution de la taille des tumeurs. Cette étude a été menée en collaboration avec les scientifiques de Complutense University de Madrid, Espagne.
L’équipe de recherche a utilisé des échantillons de cellules humaines cancéreuses pour induire une tumeur sur des souris. Les tumeurs ont ensuite été traitées avec du THC. Il a été trouvé que deux récepteurs cellulaires en particulier sont responsables des effets anti-tumeur de ce produit. « Nous montrons que ces effets sont transmis via l’action combinée des récepteurs CB2 et GPR55, tous deux de la famille des récepteurs cannabinoïdes. Le Dr Peter McCormick, de l’ UEA’s school of Pharmacy, a indiqué : “nos résultats aident à expliquer l’effet bien connu, mais encore peu compris, du TH administré, à des doses faibles ou fortes, dans les cas de croissance des tumeurs. En identifiant les récepteurs impliqués, nous avons fait un pas vers de futurs développements thérapeutiques qui pourront bénéficier de nos découvertes, afin de réduire l’avancée de la tumeur.”
Moreno E, et al. J Biol Chem. 2014 Jun 18. [in press]
Free full text
Science Daily of 14 July 2014

En bref

Australie: La majorité des Australiens est favorable à l’usage médical du cannabis. 
Un nouveau sondage indique que la plupart des Australiens (2/3) est favorable à la légalisation du cannabis à des fins médicales. Cette information intervient alors que le premier ministre du New South Wales, Mike Baird, ai indiqué qu’il soutient l’usage médical du cannabis, malgré des préoccupations liées à l’approvisionnement et la législation. 
The Age du 23 juillet 2014
Etats-Unis: L’Orégon s’apprête à voter la législation du cannabis
Le site web de l’Etat d’Orégon a indiqué avoir recueilli suffisamment de signatures pour qu’un référendum soit organisé en novembre 2014. L’initiative demande à légaliser, taxer et normaliser le cannabis récréatif en Orégon. Seuls deux Etats, l’Etat de Washington et le Colorado, autorisent actuellement l’usage récréatif du cannabis, tout en restant illégal par rapport à la loi fédérale. 
Reuters du 22 juillet 2014
Espagne: De plus en plus de clubs de cannabis
Une analyse du New York Times indique qu’il existerait environ 300 clubs de cannabis dans la région catalane et à Barcelone. Ce résultat serait partiellement dû au fait que des citoyens trouvent là une nouvelle manière de gagner de l’argent, dans un pays où le taux de chômage est élevé, indiquent les experts. Beaucoup de ces clubs offrent une adhésion par téléphone ou par internet. 
New York Times of 11 July 2014
Science/Homme: La consommation de cannabis n’a pas d’incidence sur le traitement du VIH
Une large étude montre que le cannabis n’a pas eu d’incidence sur la thérapie antirétrovirale des patients affectés par le VIH. Les auteurs ont conclu que “ces résultats suggèrent que le cannabis pourrait être utilisé par ces patients dans un but récréatif et médical sans incidence sur l’effet de la thérapie ART.”
St. Paul’s Hospital, Vancouver, Canada.
Slawson G, et al. AIDS Behav. 11 juillet 2014. [in press]
Science/Homme: La consommation de cannabis ne présente pas d’effet négatif majeur sur les patients schizophrènes
Dans une étude incluant 110 patients schizophrènes, aucune évidence n’a été trouvée d’une association entre consommation de cannabis et symptômes positifs ou négatifs, rechute ou admission hospitalière. En revanche, un dosage plus important a été associé à de l’anxiété et de la dépression subséquentes. 
School of Psychological Sciences, University of Manchester, UK.
Barrowclough C, et al. Schizophr Bull. 9 juillet 2014. [in press]
Science/Homme: La consommation de cannabis n’entraîne qu’une faible augmentation du risque de schizophrénie
Dans une étude incluant 5456 personnes présentant un diagnostic initial de schizophrénie, la consommation de cannabis a été associée à une faible augmentation du risque de la maladie de l’ordre de 1,6 après le contrôle d’autres facteurs risque. La consommation de stimulants et de cocaïne est aussi associée à un risque légèrement plus élevé. 
Center for Primary Health Care Research, Lund University, Malmö, Sweden.
Giordano GN, et al. Psychol Med. 2014 Jul 3:1-8. [in press]
Science/Cellules: Le CBD et le CBDV activent les récepteurs vanilloïdes
Des expériences sur des cellules ont montré que dans les plantes cannabinoïdes non psychotropes, le cannabidivarin (CBDV) et le cannabidiol (CBD), activent les récepteurs vanilloïdes (TRPV1). Les chercheurs indiquent un potentiel pour le traitement de l’hyperexcitabilité neuronale, comme l’épilepsie ».
Endocannabinoid Research Group, Pozzuoli, Italy.
Iannotti FA, et al. ACS Chem Neurosci. 16 juillet 2014. [in press]
Science/Animal: Des niveaux bas d’anandamide sont associés à une susceptibilité accrue au stress 
Des recherches sur les souris ont montré que les niveaux d’endocannnabinoïde anandamide dans le cerveau jouent un rôle dans l’anxiété induite par un stress aigu. Les auteurs ont conclu que ces études ‘fournissent un soutien supplémentaire à la viabilité de la stratégie pharmacologique du traitement des troubles neuropsychiatriques liés au stress.
Department of Psychiatry, Vanderbilt University School of Medicine, Nashville, USA.
Bluett RJ, et al. Transl Psychiatry. 2014 Jul 8;4:e408.
Science/Homme: Certaines variantes du récepteur CB1 sont associées à l’impulsivité
Certaines variantes du gène de 323 adolescents, qui encodent le récepteur CB1 pourraient jouer un rôle déterminant quant à l’impulsivité du comportement adolescent. 
Central Institute of Mental Health, Mannheim, Germany.
Buchmann AF, et al. J Neural Transm. 1er juillet 2014. [in press]
Science/Cellules: Les antagonistes des récepteurs cannabinoïdes inhibent la production du virus de l’hépatite C
Les antagonistes aux récepteurs cannabinoïdes de type 1 ont inhibé la production du virus C de l’hépatite, dans le modèle cellulaire, ‘fournissant ainsi une nouvelle classe d’antiviraux.’
University of Sydney at Westmead Hospital, Australia.
Shahidi M, et al. J Gen Virol. 22 juillet 2014. [in press]

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an
•    Israël: Pour protester contre les restrictions de l’usage médical du cannabis, des patients entament une grève de la faim
•    Science/Homme: la consommation de cannabis est associée à une baisse de résistance à l’insuline et un risque de diabète plus faible
•    Science/Homme: dans une étude clinique contrôlée, le cannabis améliore les symptômes de la maladie de Crohn
Il y a deux ans
•    Science/Homme: Une étude clinique indique que l’extrait de cannabis sativex soulage de douleurs causées par le cancer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *