IACM-Bulletin du 11 Juillet 2014

cannabis medical besoin de vous

Source IACM Ici

•    Etats-Unis: l’Etat de New York est le vingt troisième État à légaliser l’usage médical du cannabis
•    Science/Homme: une étude clinique indique que le THC est bénéfique en cas de trouble du stress post-traumatique
•    Science/Homme: le cannabis pourrait être bénéfique à des patients atteints de cancer
•    Science/Homme: l’extrait de CBD, Epidiolex est efficace pour les enfants résistant au traitement de l’épilepsie
•    Science/Homme: une prédisposition génétique à la schizophrénie est associée à une consommation de cannabis
•    En bref
•    Un coup d’œil sur le passé

Etats-Unis: l’Etat de New York est le vingt troisième État à légaliser l’usage médical du cannabis

Les législateurs de l’État de New York ont donné leur approbation finale à un projet de loi qui permettra un accès limité au cannabis pour usage médical. L’État de New York rejoint ainsi les vingt-deux autres États où le cannabis a été légalisé à des fins thérapeutiques. Il est attendu que le gouverneur Andrew Cuomo signe ce projet de loi.
Les mesures annoncées dans le projet sont: la détermination par le Health Department de cinq compagnies privées d’Etat qui produiront et distribueront les produits issus du cannabis médicinal aux dispensaires. Les patients ne seront pas autorisés à fumer le cannabis, mais pourront acheter des produits comestibles et autres. Les patients âgés d’au moins 21 ans devront être atteints de l’une des pathologies indiquées sur la liste: épilepsie, sclérose en plaques, maladie de Lou Gehrig, maladies de Parkinson, d’Huntington, neuropathies, lésions de la moelle épinière, cancer et VIH/ SIDA. Le Health Department détermira “la condition sérieuse” permettant l’usage du cannabis.
Reuters of 21 June 2014.

Science/Homme: une étude clinique indique que le THC est bénéfique en cas de trouble du stress post-traumatique

En cas de trouble de stress post traumatique, le THC amène des améliorations certaines. Ce résultat est le constat d’une étude menée sur 10 patients par des chercheurs du Hadassah Hebrew University Medical Center à Jérusalem, Israel. Ces patients ne bénéficient habituellement que d’une rémission partielle des troubles. Le cannabis est souvent utilisé pour le traitement des patients résistants aux thérapies habituelles.
La nouvelle étude a évalué la tolérance et la sécurité du THC oral en cas de troubles chroniques. Les dix patients ont reçu 5 mg de THC, deux fois par jour en supplément de leur traitement habituel. Quelques effets secondaires contraires ont été relevés mais n’ont pas conduit à l’arrêt du traitement. Il a été noté une amélioration statistique significative des symptômes généraux de sévérité, de qualité du sommeil, de fréquence des cauchemars, et des symptômes d’hyperexcitation.
Roitman P, Mechoulam R, Cooper-Kazaz R, Shalev A. Preliminary, Open-Label, Pilot Study of Add-On Oral Δ(9)-Tetrahydrocannabinol in Chronic Post-Traumatic Stress Disorder. Clin Drug Investig. 17 juin 2014. [in press]

Science/Homme: le cannabis pourrait être bénéfique à des patients atteints de cancer

La consommation de cannabis est perçue comme très efficace par quelques patients souffrant de cancers à un stade avancé. Ce résultat a été démontré par les chercheurs de l’ Université de Tel Aviv, Israel, qui ont analysé les questionnaires et les dossiers médicaux de patients traités dans un seul centre. Parmi les 17 000 patients qui ont consulté, seulement 279 ont reçu une autorisation pour obtenir du cannabis sur prescription d’un oncologiste institutionnel autorisé.
Des 113 patients en vie et traités avec du cannabis, après un mois, 69 (61%) ont répondu au questionnaire détaillé. Des améliorations quant à la douleur, au bien-être général, à l’appétit et à la réduction des nausées ont été respectivement rapportées respectivement dans 70%, 70%, 60% et 50% des cas. Les effets secondaires sont faibles et se présentent généralement sous forme de fatigue et d’étourdissement.
Waissengrin B, Urban D, Leshem Y, Garty M, Wolf I. Patterns of Use of Medical Cannabis Among Israeli Cancer Patients: A Single Institution Experience. J Pain Symptom Manage. 14 juin 2014. [in press]

Science/Homme: l’extrait de CBD, Epidiolex est efficace pour les enfants résistant au traitement de l’épilepsie

Un extrait expérimental de CBD, de la compagnie anglaise GW Pharmaceuticals, a donné des résultats prometteurs, lors d’une petite étude menée sur des enfants atteints d’épilepsie difficile à traiter. Les derniers résultats pour ce nouveau produit Epidiolex sont le fruit d’une évaluation réalisée sur 27 enfants et jeunes adultes résistants au traitement de l’épilepsie et à qui on a donné ce produit dans deux hôpitaux américains. L’Epidiolex se présente sous forme de sirop parfumé fraise-citron, pris deux fois par jour. Ce médicament ne contient pas de THC.
Le 17 juin, GW a indiqué que les résultats après 12 semaines de traitement, dans le cadre d’une étude ouverte, ont été encourageants, avec une réduction de la fréquence des attaques de plus de 50%. Un essai clinique en Phase II/III est prévu pour la seconde moitié de l’année. Le CBD pourrait aider des enfants présentant des syndromes sévères d’épilepsie comme Dravet et Lennox-Gastaut, et d’une persistance des crises malgré l’administration de fortes doses des multiples médicaments anti-épileptiques.
Reuters du 17 juin 2014.

Science/Homme: une prédisposition génétique à la schizophrénie est associée à une consommation de cannabis

Les gènes qui augmentent le risque de développer une schizophrénie pourraient aussi augmenter la probabilité de consommer du cannabis, indique une nouvelle étude menée au King’s College de Londres et publiée aujourd’hui dans le journal Molecular Psychiatry. Des études antérieures ont permis d’établir un lien entre consommation de cannabis et schizophrénie, mais il n’a jamais été clairement établi un lien de causalité avec le cannabis, qui augmenterait le risque de la maladie.
Les nouveaux résultats suggèrent qu’une partie de cette association est due aux gènes communs, mais n’excluent pas une relation causale entre consommation de cannabis et risque de schizophrénie. L’étude portait sur 2 082 personnes en bonne santé dont 1 011avaient consommé du cannabis. Le profil de risque génétique de chaque individu a été mesuré, c’est à dire le nombre de gènes porté par chaque individu et lié à la schizophrénie. Les chercheurs ont trouvé que les personnes génétiquement prédisposées à la schizophrénie sont plus enclines à consommer du cannabis, et en consomment des quantités plus importantes que ceux qui ne présentent pas ces gènes prédisposant à la schizophrénie. Le docteur Robert Power qui a mené cette étude a indiqué:” nous savons que le cannabis augmente le risque de schizophrénie. Notre étude certainement ne contredit pas cela, mais suggère qu’il existe probablement un lien dans une autre direction: qu’une prédisposition à la schizophrénie augmente aussi votre prédisposition à la consommation de cannabis. ”
Power RA, Verweij KJ, Zuhair M, Montgomery GW, Henders AK, Heath AC, Madden PA, Medland SE, Wray NR, Martin NG. Genetic predisposition to schizophrenia associated with increased use of cannabis. Mol Psychiatry. 24 juin 2014. [in press]
Schizophrenia and cannabis use may share common genes

En bref

Hollande: Masterclass sur le cannabis médicinal en 2014
Bedrocan a ouvert les inscriptions pour le 2014 Medicinal Cannabis Masterclass: MC4 – Bridging Gaps in a Budding World, qui se tiendra du 16 au 22 novembre, à Leiden & Groningen, aux Pays-Bas. Dans un cadre modeste, quelques-unes des autorités mondiales présenteront des sujets comme la production pharmaceutique, la génétique et la chimie de la plante, le cannabis médicinal et les règles médicales diverses, rapports cliniques, et autres pour une vingtaines de participants maximum. 
Information and registration
Science/Homme: fumer du cannabis n’accroit pas le risque de cancer du poumon
Lors d’une analyse, les chercheurs n’ont trouvé ” qu’il existe très peu de preuves pour démontrer un risque accru de cancer du poumon pour les fumeurs réguliers de cannabis.”
Lunenfeld-Tanenbaum Research Institute, Mount Sinai Hospital, Toronto, Canada.
Zhang LR, et al. Int J Cancer. 20 juin 2014. [in press]
Science/Homme: l’activité accrue des récepteurs CB1 combat la progression de la maladie d’Alzheimer 
Au début de la maladie d’Alzheimer, l’activité des récepteurs CB1 est élevée dans certaines parties du cerveau (hippocampe, cortex frontal). Les chercheurs ont écrit que ceci indique ” une tentative de compensation de la lésion synaptique initiale, avant que de la progression de la maladie la dépasse. Ces résultats suggèrent que la stimulation initiale du CB1 pourrait constituer une thérapie appropriée.” 
Department of Pharmacology, Faculty of Medicine and Odontology, University of the Basque Country, Leioa, Spain. 
Manuel I, et al. J Alzheimers Dis. 19 juin 2014. [in press]
Science/Animal: L’ anandamide peut se révéler efficace dans certains cas de lésion traumatique du cerveau
Une substance appelée PF3845 qui réduit la dégradation de l’endocannabinoïde anandamide et qui, ainsi augmente sa concentration, a atténué l’inflammation et a amélioré la guérison chez des souris présentant une lésion traumatique du cerveau. 
University of the Health Sciences, Bethesda, USA.
Tchantchou F, et al. Neuropharmacology. 2014 Jun 14. [in press]
Science/Animal: la Béta-caryophyllène réduit l’anxiété et la dépression
Le terpène béta-caryophyllène que l’on trouve fréquemment dans le cannabis, le romarin, le poivre et d’autres épices active les récepteurs CB2 et réduit l’anxiété et la dépression. Les auteurs ont conclu que ” les récepteurs CB2 pourraient fournir de nouvelles cibles de thérapie alternative pour le traitement de l’anxiété et de la dépression.”
College of Medicine & Health Sciences, United Arab Emirates University, Al Ain, United Arab Emirates. 
Bahi A, et al. Physiol Behav. 13 juin 2014. [in press]
Science/Animal: L’Activation des récepteurs CB2 réduit la translocation bactérienne
Une nouvelle étude menée sur le modèle animal suggère que les cannabinoÏdes, qui activent les récepteurs CB2, ont le potentiel pour traiter la translocation bactérienne en inhibant le stress intestinal oxidatif et les cytokines inflammatoires des cirrhoses du foie. La translocation bactérienne est la migration des bactéries ou des produits bactériens de la lumière intestinale aux ganglions nymphatiques. On sait que la translocation bactérienne s’accroit en cas de cirrhose du foie. 
National Yang-Ming University School of Medicine, Taiwan.
Yang YY, et al. J Hepatol. 19 juin 2014. [in press]
Science/Animal: les récepteurs CB1 impliqués dans la respiration et la circulation
Une première étude systématique des fonctions cardio-vasculaires chez les souris démunies de récepteurs CB1 a révélé que ceux-ci sont impliqués dans le contrôle de la respiration et de la circulation. Les récepteurs CB1 protègent les souris des conséquences négatives d’un régime riche en matières grasses. Par exemple, respirer pendant la nuit était irrégulier chez les souris sans récepteurs CB1, et tout spécialement celles soumises à un régime riche en matières grasses. 
Department of Biomedical and Neuromotor Sciences, University of Bologna, Italy.
Silvani A, et al. PLoS One. 20 juin 2014;9(6):e100536.
Science/Homme: pas d’effet connu entre le statut légal du cannabis et le nombre de suicides
Les chercheurs n’ont pas trouvé d’association pertinente entre le nombre de personnes enregistrées pour l’accès au cannabis aux Etats-Unis et la fréquence des suicides. 
Denver Health, Colorado, USA.
Rylander M, et al. Am J Drug Alcohol Abuse. 20 juin 2014:1-5. [in press]
Science/Homme: le sativex est efficace et sûr dans la pratique clinique
Les chercheurs ont trouvé que les données de la “vie réelle confirment l’efficacité à long terme et la tolérance du nabiximols [Sativex] pour traiter la spasticité de la sclérose en plaques dans la pratique clinique quotidienne”. 
Neurological Rehabilitation Centre Quellenhof, Bad Wildbad, Germany.
Flachenecker P, et al. EUR Neurol 2014;72(1-2):95-102.

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an
•    Etats-Unis: l’Etat du Maryland devient le 19e État à légaliser l’usage médical du cannabis
•    Etats-Unis: Pour la première fois, la majorité des citoyens américains soutient la légalisation globale du cannabis
Il y a deux ans
•    Science/Cellules: à un stade avancé de la maladie du SIDA, les cannabinoïdes empêchent le développement du virus

 

 

One thought on “IACM-Bulletin du 11 Juillet 2014

  1. seguin

    Fumeur depuis + de 30 ans, j’ai l’impresssion d’être une cible……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *