IACM-Bulletin du 08 Septembre 2014

 

Presentation B. Broers

sources ICI

 
•    Science/Homme: Le cannabis en spray est sûr et efficace pour traiter la douleur neuropathique
•    Canada: Plusieurs compagnies qui produisent du cannabis médical préparent des stocks dans la perspective du lancement commercial
•    Science/Homme: 16 jours après sa consommation, le cannabis est détectable dans le sang
•    En bref
•    Un coup d’œil sur le passé

Science/Homme: Le cannabis en spray est sûr et efficace pour traiter la douleur neuropathique

Une réduction significative de la douleur a été enregistrée après que 8 patients souffrant de douleur chronique neuropathique ont inhalé du cannabis en spray. Le résultat issu de cette étude ouverte réalisée par des chercheurs israéliens a été publié dans le Journal of Pain and Palliative Care Pharmacotherapy. L’exploration des pharmacocinétiques, la sûreté, la tolérance, l’efficacité et la facilité d’utilisation de l’inhalateur Syqe, (un nouvel inhalateur doseur thermosensible) constituaient l’objectif de cette étude. Les patients étaient traités régulièrement avec un analgésique qui incluait du cannabis médicinal. Il leur a été donné une dose de 15 mg de THC.
La mesure obtenue environ après 3 minutes de la concentration moyenne maximum de THC dans le plasma était de 38 ng/mL ; la réduction moyenne, relevée 20 minutes après l’inhalation, de l’intensité de la douleur était de 45%. 90 minutes après l’inhalation, la douleur était revenue à son niveau de départ.

Une impression de légèreté de la tête, tolérable, qui a duré entre 15 et 30 minutes a été notée, et n’a pas nécessité d’intervention. C’est le seul effet contraire qui a été mentionné.
Eisenberg E, Ogintz M, Almog S. The Pharmacokinetics, Efficacy, Safety, and Ease of Use of a Novel Portable Metered-Dose Cannabis Inhaler in Patients With Chronic Neuropathic Pain: A Phase 1a Study. J Pain Palliat Care Pharmacother. 13 août 2014. [in press]

Canada: Plusieurs compagnies qui produisent du cannabis médical préparent des stocks dans la perspective du lancement commercial

Quatre producteurs de cannabis médicinal travaillent à pouvoir se lancer commercialement dans les semaines à venir. Mettrum Ltd, OrganiGram Inc, Bedrocan Canada Inc et PharmaCan Capita rejoindront Tweed Marijuana Inc, actuellement le seul producteur autorisé sur le TSX Venture Exchange, marché du stock exchange canadien. Une fois ces compagnies devenues publiques, les investisseurs pourront directement ou indirectement posséder des parts dans les sept compagnies (incluant les trois associées avec PharmaCan) des 13 producteurs de cannabis médical autorisés par Health Canada.
Tweed est devenu public en avril et pèse maintenant 101 millions de dollars canadiens (environ 70 millions d’Euros). Plusieurs compagnies de production de cannabis sont enregistrées sur le marché hors côte bien moins régulé des Etats-Unis. Mais les régulations nationales concernant le cannabis médical au Canada diffèrent de celles des Etats-Unis (où à un niveau fédéral, le cannabis est illégal) et rendent le marché canadien attractif pour les investisseurs étrangers et canadiens.
La partenaire du producteur hollandais de cannabis médical Bedrocan BV pèse actuellement 57 millions de dollars canadiens (environ 40 millions d’Euros). On estime son concurrent, Toronto-based Mettrum, à environ 80 millions de dollars canadiens (55 millions d’ EURos) ; OrganiGram pèse environ 35 millions de dollars canadiens (24 millions d’Euros), et PharmaCan environ 50 millions de dollars canadiens(34 millions d’ EURos).
Reuters of 6 August 2014

Science/Homme: 16 jours après sa consommation, le cannabis est détectable dans le sang

Seize jours après la consommation, les niveaux de THC dans le sang de 28%des patients traités dans différents hôpitaux allemands étaient toujours supérieurs à 1 nanogramme par millilitre (ng/ml). Le résultat de cette recherche a été publié dans la revue Drug and Alcohol Dependence. C’est le fruit du travail des chercheurs du Department of Psychiatry, Psychotherapy and Psychosomatics of the Evangelisches Krankenhaus Castrop-Rauxel and the Department of Addictive Behavior and Addiction Medicine, LVR-Klinikum Essen.
Les scientifiques ont inclus dans leur étude 39 patients dépendants au cannabis. Ils ont été observés le jour de leur admission ainsi que les jours 2, 4, 8 et 16. C’est le quatrième jour que les symptômes d’abstinence ont été les plus forts le. Les femmes ont présenté des symptômes plus puissants que les hommes. Les niveaux de sérum de THC-OH ont décliné rapidement après la limite de détection, pour la moitié au jour quatre. Après 16 jours d’abstinence, les niveaux de 28 % des patients étaient encore au dessus de 1ng/ml (de 1.3 à 6.4ng/ml). Les chercheurs ont conclu que : « il a été trouvé du THC résiduel dans le sérum d’au moins un tiers des patients au seizième jour d’abstinence. »
Bonnet U, Specka M, Stratmann U, Ochwadt R, Scherbaum N. Abstinence phenomena of chronic cannabis-addicts prospectively monitored during controlled inpatient detoxification: Cannabis withdrawal syndrome and its correlation with delta-9-tetrahydrocannabinol and -metabolites in serum. Drug Alcohol Depend. 1er août 2014. [in press]

En bref

Allemagne: Pétition au Bundestagen pour le cannabis médical
Depuis le 13 août 2014, il est possible de signer une pétition formulée par le docteur Franjo Grotenhermen, président de l’association allemande « Association for Cannabis as Medicine ». La fin de la période de signature est le 10 septembre. 50.000 signatures doivent être collectées pour que le comité des pétitions discute. Les citoyens de toutes les nationalités et de tous les pays peuvent signer et sont même invités à le faire. La pétition a deux buts. Les médicaments à base de cannabis devraient être pris en charge par le système de santé, et les patients titulaires d’un certificat de leur médecin déclarant qu’un traitement à base de cannabis leur est nécessaire, ne devraient plus être poursuivis pour possession illégale de cannabis. 
Grotenhermen’s website on the petition
Signing of the petition on the website of the German Bundestag
Etats-Unis: Un essai clinique de traitement de l’anémie à hématies falciformes à base de cannabis pourrait commencer 
Un essai clinique de traitement à base de cannabis médicinal pourrait amener de nouveaux espoirs pour les personnes qui souffrent d’anémie à hématies falciformes. Le chercheur principal, le docteur Donald Abrams du General Hospital de San Francisco a montré que les souris atteintes d’anémie à hématie falciforme et traitées avec du cannabis dont le CBD est élevé présentaient moins de signes de douleur et d’inflammation. Ce chercheur a maintenant obtenu le feu vert pour réaliser cette étude sur l’homme. Des fonds et du cannabis fédéraux lui ont été attribués. 
ABC News du 14 août 2014
Etats-Unis: Les citoyens du District de Columbia se prononceront sur la législation du cannabis
Une initiative pour légaliser la possession de cannabis à Washington DC a permis un vote, en novembre 2014. La campagne DC Cannabis Campaign a réuni 57 000 signatures le mois dernier, deux fois plus que le nombre nécessaire pour appeler aux urnes. 
Reuters du 6 août 2014
Science/Animal: Le THC et le CBD pourraient être bénéfiques en cas de maladie d’Alzheimer
Les extraits de THC ou de CBD, ainsi que la combinaison de ces cannabinoïdes ont préservé la mémoire du modèle animal d’Alzheimer. L’étude montre que la combinaison de THC et de CBD présente un profil thérapeutique meilleur que celui de chaque composant pris séparément.
University of Barcelona, Spain.
Aso E, et al. J Alzheimers Dis. 2014 Aug 14. [in press]
Science/Canada: Les rhumatologistes manquent de confiance quant à leurs connaissances sur les cannabinoïdes en général et face à des demandes rhumatismales
Parallèlement à leurs incertitudes, les rhumatologues sont réticents à prescrire des préparations à base de cannabis pour leurs patients. 
Division of Rheumatology, Montreal General Hospital, Canada.
Fitzcharles MA, et al. BMC Musculoskelet Disord 2014;15(1):258.
Science/Homme: La consommation de cannabis influe sur les concentrations de cytokines des patients souffrant de sclérose en plaques
La consommation de cannabis réduit les mouvements de certaines cellules immunes (monocytes) et réduit les niveaux de plasma de certaines cytokines(CCL2 and IL17), qui produisent un effet sur l’inflammation des patients présentant une pathologie de sclérose en plaques ainsi que sur les sujets sains. Les chercheurs ont aussi détecté une augmentation significative de l’endocannabinoide anandamide (AEA) des patients atteints de sclérose. 
Center for the Study of Cannabis and Social Policy, Seattle, USA.
Sexton M, et al. Inflammopharmacology. 19 août 2014. [in press]
Science/Animal: 2-AG présente des effets d’antidépresseur et d’anxiolitique chez les rats
Le blocage de la dégradation de l’endocannabinoïde-AG (2-arachidonoylglycerol) produit des effets similaires aux antidépresseurs et anxiolitiques et améliore la formation de cellules nerveuses dans une certaine région du cerveau (l’hippocampe).
Department of Pharmacology and Toxicology, Medical College of Wisconsin, Milwaukee, USA.
Zhang Z, et al. Hippocampus. 2014 Aug 12. [in press]
Science/Animal: Le THC n’a pas d’effet sur le modèle VIH de la guenon
L’administration chronique de THC n’a pas protégé les femelles singes infectées par le si-virus d’une mortalité précoce. Le SI-virus est l’équivalent du VIH pour l’homme. En 2010, le même groupe de recherche avait rapporté que le THC ralentissait la progression de la maladie pour les singes rhésus mâles. Les auteurs ont écrit que l’effet opposant du delta-9-THC administré de manière continue, pour les mâles et non pour les femelles, reste à être expliqué. 
Louisiana State University Health Sciences Center, New Orleans, USA
Amedee AM, et al. AIDS Res Hum Retroviruses. 11 août 2014. [in press]
Science/Homme: Les concentrations d’endocannabinoïde diffèrent chez les femmes obèses
Une étude incluant 189 femmes obèses (43 obèses morbides, 30 obèses, et 116 sujets sains) montre les différences relatives aux concentrations des endocannabinoïdes 2-AG et d’anandamide dans le sang. 
Department of Psychiatry, University Hospital of Bellvitge-IDIBELL, Barcelona, Spain.
Fernández-Aranda F, et al. PLoS One 2014;9(8):e104534.
Science: Cannabinoides de Radula marginata et de cannabis sativa L. 
Radula marginata et Cannabis sativa L. sont les deux seules plantes qui contiennent des cannabinoïdes. Ces plantes n’ont pas de relation quant à leur évolution. Les chercheurs ont trouvé des endophytes similaires (bactéries et champignons) dans les deux plantes. Un endophyte est un endosymbiont, souvent une bactérie ou un champignon vivant dans une plante, au moins pour une partie de sa vie, sans causer de maladie apparente. Radula marginata appartient au genus radula (hépatique) et pousse en Nouvelle-Zélande et en Tasmanie. 
Department of Biochemical and Chemical Engineering, TU Dortmund, Germany.
Kusari P, et al. Antonie Van Leeuwenhoek. 2014 Aug 7. [in press]

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an
•    Science/Animal: le THC bloque le saignement et l’inflammation de l’estomac que les antalgiques tels que le diclofenac provoquent
•    Equateur: une nouvelle loi permet la possession d’une petite quantité de drogue
Il y a deux ans
•    Science/Homme: fumer du cannabis diminue les symptômes de la sclérose en plaques
•    Science/Homme: en cas de schizophrénie, le cannabidiol est aussi efficace que le traitement standard anti psychotique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *