IACM-Bulletin du 05 Janvier 2015

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

sources IACM Ici : …

 
•    IACM: l’ IACM honore le Professeur Raphael Mechoulam pour les 50 années qu’il a consacrées à la recherche sur les cannabinoïdes
•    Etats-Unis: Le Congrès met fin à l’interdiction du cannabis médical établie par le gouvernement fédéral.
•    Science/Homme: la combinaison cannabis/opioïdes fait diminuer la douleur plus efficacement que les opioïdes seuls
•    Canada: la cour fédérale indique que les patients peuvent continuer à cultiver leur cannabis
•    Etats-Unis: le Colorado attribue 8 millions de dollars à l’étude des bénéfices du cannabis médicinal
•    Science/Homme: la déficience induite par le cannabis dans la reconnaissance des expressions faciales est atténuée par le cannabidiol
•    En bref
•    Un coup d’œil sur le passé

 

IACM: l’ IACM honore le Professeur Raphael Mechoulam pour les 50 années qu’il a consacrées à la recherche sur les cannabinoïdes

C’est avec un film que l’IACM voudrait remercier son ancien président Raphael Mechoulam (2003-2005), Lionel Jacobson, Professeur de l’Université de Chimie Médicinale de Jérusalem. En 1964, le professeur Raphael Mechoulam et son collègue, le professeur Yechiel Gaoni, ont publié un article scientifique révolutionnaire sur l’isolation et l’élucidation totale de la structure du delta-9-tétrahydrocannabinol. Un autre projet de recherche, qu’il avait initié, avait conduit à l’isolation du premier endocannabinoïde anandamide décrit et caractérisé dans ses recherches post-doctorales de 1992.
L’IACM voudrait remercier le professeur Mechoulam pour son extraordinaire travail qui a contribué pour une large part à aider des millions de personnes souffrant de pathologies sévères. Dans un film court, l’IACM souhaite le remercier en reprenant dans différentes langues le texte suivant : « Nous, peuple du monde, félicitons le professeur Mechoulam pour les cinquante années passées à faire de la recherche sur le cannabis et le système endocannabinoïde. Merci pour les apports réalisés à notre connaissance de la biochimie et de la physiologie, et merci pour la promesse d’améliorations thérapeutiques des traitements de nombreuses maladies chroniques. »

 
Vous pouvez visiter preliminary film. Les cinquante premières personnes qui contacteront le bureau de l’IACM par courriel (info@cannabis-med.org) et que l’on peut contacter par skype peuvent faire partie du film. Pour toute nouvelle contribution des membres de l’IACM, il faut verser 20€ (environ 25 dollars). Il est demandé aux autres personnes (qui sont les bienvenues) une participation de 30€ (environ 37 dollars).

 

Etats-Unis: Le Congrès met fin à l’interdiction du cannabis médical établie par le gouvernement fédéral.

Enfouie dans 1603 pages de la loi sur le budget fédéral, on trouve une disposition qui met fin à l’interdiction du cannabis médical par le gouvernement fédéral. Ceci constitue un signe révélateur des changements importants en devenir de la législation des drogues. L’approbation du projet de loi indique, pour la première fois, que le Congrès a approuvé la législation supportée par les défenseurs de la légalisation. Il s’agit du début de la fin de vingt ans de tension entre les Etats et Washington au sujet de l’usage médical du cannabis.
La nouvelle disposition interdit aux agents de la loi fédérale d’intervenir dans les plantations de cannabis médicinal et les dispensaires des Etats qui en ont légalisé l’usage, ou d’interférer dans les domaines de la culture, de la distribution et de l’usage médical du cannabis. Pour les fédéraux, cet état de fait existe depuis la présidence d’Obama, mais elle est désormais écrite et formelle. Cette disposition indique aussi le changement en matière de drogues, alors que les Républicains et les Démocrates formulaient déjà leur soutien aux Etats qui défiaient l’interdiction fédérale sur la consommation de cannabis.
Los Angeles Times du 16 décembre 2014
UPI du 16 décembre 2014

 

Science/Homme: la combinaison cannabis/opioïdes fait diminuer la douleur plus efficacement que les opioïdes seuls

Une étude scientifique issue de l’ Australian National Drug and Alcohol Research Centre et d’autres institutions a permis d’établir que les patients souffrants à qui il a été administré des opioïdes ont fait l’expérience d’une diminution de la douleur plus importante lors de la consommation simultanée de cannabis. Cette étude nommée POINT a inclus 1514 personnes en Australie à qui il avait été prescrit des opioïdes pour des douleurs chroniques non cancéreuses. D’autres données relatives à la consommation, au trouble de la consommation et à la consommation destinée à réduire la douleur ont aussi été relevées.
1/6 (16%) des participants avaient déjà utilisé le cannabis pour soulager leurs douleurs, les mois précédents. Un quart a indiqué qu’ils l’utiliseraient s’ils pouvaient en obtenir. Ceux qui consommaient du cannabis afin de soulager leurs douleurs ont indiqué une douleur forte, et c’est pour cela que des opioïdes leurs avaient été prescrits pour une période longue et à des doses importantes. Les chercheurs ont conclu que « la consommation de cannabis destinée à soulager la douleur semble être commune parmi les personnes souffrant de douleur chronique d’origine non cancéreuse. Ces consommateurs ont indiqué un soulagement plus important quand les opioïdes sont pris en combinaison avec du cannabis. »
Degenhardt L, Lintzeris N, Campbell G, Bruno R, Cohen M, Farrell M, Hall WD. Experience of adjunctive cannabis use for chronic non-cancer pain: Findings from the Pain and Opioids IN Treatment (POINT) study. Drug Alcohol Depend. 10 décembre 2014. [sous presse]

 

Canada: la cour fédérale indique que les patients peuvent continuer à cultiver leur cannabis

Le gouvernement a perdu sa dernière tentative d’empêcher les consommateurs de cannabis de continuer à cultiver du cannabis à leur domicile. La cour fédérale a confirmé une injonction exemptant les patients d’une révision générale du système. Des nouvelles réglementations ont été introduites au printemps 2014 ; elles interdisaient la culture au domicile et ont autorisé la production de cannabis par des compagnies légales ; mais un groupe de patients avait mis au défi cette législation dans un procès qui aura lieu cette année.
Un juge de la cour fédérale a établi au printemps une injonction qui permet aux patients, de continuer à cultiver du cannabis comme le permettait l’ancien système, et de continuer à le faire jusqu’à ce que cette affaire ait trouvé une issue. Le gouvernement a fait appel mais la cour d’appel, le 15 décembre, est arrivée à une décision prise à l’unanimité et qui maintient l’injonction. 
L’an dernier, près de 38 000 Canadiens ont obtenu des autorisations, comme le prévoyait l’ancien système. La majorité avait choisi de cultiver du cannabis plutôt que de l’acheter auprès du gouvernement. En 2014, plus de 13 000 patients se sont enregistrés auprès de producteurs autorisés par Santé Canada. 1400 kg de cannabis séché ont été vendus entre le 1er janvier et le 31 octobre. Les prix s’étalaient de 2,50 à 15 dollars canadiens le gramme.
CBC News of 15 December 2014

 

Etats-Unis: le Colorado attribue 8 millions de dollars à l’étude des bénéfices du cannabis médicinal

Le 17 décembre, le département de la Santé du Colorado a octroyé 8 millions de dollars à l’étude de l’usage médical du cannabis pour le traitement des symptômes associés à la maladie de Parkinson, à l’épilepsie infantile et aux troubles du stress post-traumatique. En octroyant 8 millions à l’étude d’une série de maladies, le département de la Santé publique et de l’Environnement du Colorado montre sa volonté de contribuer à la recherche scientifique sur l’efficacité du cannabis médicinal.
L’an dernier, les législateurs du Colorado ont instauré un Medical Marijuana Scientific Advisory Council et alloué 10 millions de dollars à l’administration d’un programme de conduite à ces études. Ce Conseil a reçu environ 35 demandes, parmi lesquelles il en a choisi 8 approuvées par le Ministère. Les fonds du programme proviennent des montants payés, lors de l’enregistrement par les patients prenant du cannabis. Les chercheurs du Colorado Anschutz Medical Campus étudieront si le cannabis peut soulager les tremblements associés à la maladie de Parkinson, et s’il peut amener des soulagements aux enfants présentant une tumeur cérébrale ou une épilepsie. Les autres projets étudieront la consommation de cannabis et le syndrome du colon irritable chez les adolescents et les jeunes adultes, ainsi que la comparaison entre le cannabis et l’Oxycodone. D’autres groupes de l’ Université de Pennsylvanie conduiront deux études indépendantes sur l’efficacité du cannabis dans le traitement des patients souffrant de troubles du stress post-traumatique.
Reuters du 18 décembre 2014

 
Science/Homme: la déficience induite par le cannabis dans la reconnaissance des expressions faciales est atténuée par le cannabidiol

L’administration de THC trouble la reconnaissance des émotions faciales. Une étude incluant 48 volontaires s’est intéressée aux effets du THC et du CBD (cannabidiol), pris seuls ou combinés, sur la reconnaissance des émotions faciales. Il a été administré, par inhalation, du THC (8mg), du CBD (16mg), et du THC+CBD (8mg+16mg). ) ainsi qu’un placébo en quatre différentes occasions. Les expressions proposées étaient la peur, la colère, la joie, la tristesse, la surprise et le dégout à une intensité variable (de 20% à 100%).
Cette étude menée par des chercheurs de l’ Université Collège de Londres a montré que le CBD améliore la reconnaissance des émotions faciales, alors que le THC y était néfaste (reconnaissance des expressions faciales d’intensité 40%). La combinaison de THC+CBD n’a pas produit de déficience. Comparés au placébo, le THC seul ou combiné avec le CBD a également causé des effets psychiques. Le CBD n’a pas produit ces effets.
Hindocha C, Freeman TP, Schafer G, Gardener C, Das RK, Morgan CJ, Curran HV. Acute effects of delta-9-tetrahydrocannabinol, cannabidiol and their combination on facial emotion recognition: A randomised, double-blind, placebo-controlled study in cannabis users. EUR Neuropsychopharmacol. 4 décembre 2014. [sous presse]

 
En bref

Science/Homme: le cannabis réduit les marqueurs sanguins de l’inflammation
Une étude incluant 1115 consommateurs de cannabis et 8041 non consommateurs a montré que la consommation de cannabis est associée à un niveau plus bas de protéines C réactives(CRP) du sang. Comme le niveau de protéines C réactives est élevé en cas d’inflammation, les chercheurs ont conclu que « ceci pourrait indiquer que fumer du cannabis aurait un effet anti-inflammatoire. »
Department of Epidemiology and Biostatistics, Michigan State University, East Lansing, USA.
Alshaarawy O, et al. Drug Alcohol Depend. 28 novembre 2014. [sous presse]

 
Etats-Unis: en dépit de la légalisation du cannabis, la consommation des adolescents diminue 
Un sondage national réalisé par des chercheurs de l’Université du Michigan sur des étudiants des établissements d’enseignement secondaires américains indique une amélioration importante en termes de consommation : la consommation d’alcool, de cigarettes et de cannabis aurait décliné en 2014. Parmi les adolescents, la consommation de cannabis après avoir augmenté pendant les cinq dernières années a légèrement diminué en 2014 (de 26% à 24% lors des 12 derniers mois). 
communiqué de presses de “Monitoring the Future” du 16 décembre 2014

 
Science/Homme: une consommation modérée de cannabis n’est pas liée à une diminution de la bonne santé des poumons
Des chercheurs se sont servis des données du National Health and Nutrition Examination Survey et ont trouvé qu’une consommation modérée de cannabis n’est pas liée à des changements défavorables du débit d’air des poumons, alors qu’une consommation importante a été associée à une augmentation double de la réduction d’un certain paramètre (FEV1/FVC < 70%) du débit d’air. 
Emory University, Atlanta, USA
Kempker JA, et al. Ann Am Thorac Soc. 18 décembre 2014. [sous presse]

 
Espagne: une majorité de citoyens en faveur de la légalisation de la consommation du cannabis
Selon un sondage réalisé auprès de 1456 adultes en Espagne, 52% seraient favorables à une légalisation de la consommation du cannabis. Cette étude a déjà été réalisée deux fois, en 1999 et en 2004. La comparaison des données révèle que maintenant, la population espagnole est plus que jamais ouverte à la commercialisation du cannabis. 
Euro Weekly News du 11 décembre 2014

 
Canada: annonce de l’introduction en bourse de PharmaCan
PharmaCan Capital, une société holding qui se concentre sur le marché canadien du cannabis médicinal a l’intention d’entrer en bourse. La compagnie, basée à Toronto, a d’importantes participations auprès des 8 producteurs de cannabis médical, dont 5 sont déjà agréés par le ministère de la Santé, Santé Canada. 
Reuters du 12 décembre 2014

 
Science/Animal: les glucocorticoïdes interagissent avec le système endocannabinoïde 
Des données scientifiques sur des souris indiquent que les glucocorticoïdes ont un effet sur la signalisation endocannabinoïde périphérique qui promouvoit la dérégulation métabolique du foie spécialement importante aux changements du système de lipides. 
Washington State University, Pullman, USA. 
Bowles NP, et al. Proc Natl Acad Sci U S A. 22 décembre 2014. [sous presse]

 
Science/Animal: en modulant les récepteurs CB1, l’huile d’olive serait bénéfique en cas de cancer du côlon
Une nouvelle étude démontre que l’huile d’olive module l’expression des récepteurs CB1 de manière telle qu’elle supprime la prolifération des cellules cancéreuses du côlon. Les auteurs ont écrit que ceci pourrait être une nouvelle voie royale de traitement et de prévention des cancers du côlon. 
Faculty of Biosciences, University of Teramo, Teramo, Italie.
Di Francesco A, et al. J Nutr Biochem. 3 décembre 2014. [sous presse]

 
Science/Animal: l’anandamide réduit les risques de rechute en cas de dépendance à la cocaïne
L’anandamide fait diminuer la recherche de cocaïne et du stress que la rechute induit chez les rats rendus dépendants. Ceci suggère que la stimulation des endocannabinoïdes « pourrait aider la prévention de la rechute à l’addiction à la cocaïne. »
University of Poitiers, France.
Chauvet C, et al. Int J Neuropsychopharmacol. 5 décembre 2014. [sous presse]

 

Science/Animal: le CBD a réduit les lésions d’une blessure discale
Le CBD (cannabidiol) a atténué de manière significative les effets d’une blessure discale induite à la suite d’une perforation par aiguille sur des rats. 
University of São Paulo, Ribeirão Preto, Brésil.
Silveira JW,et al. PLoS One 2014;9(12):e113161.

 

Science/Animal: les endocannabinoïdes réduisent la douleur en cas de VIH
Les résultats d’études menées sur un modèle du VIH du rat suggèrent que l’inhibition de la dégradation endocannabinoïde réduit la douleur causée par le virus, et que les récepteurs CB1 et CB2 contribuent à cet effet. 
University of Miami Miller School of Medicine, USA.
Nasirinezhad F, et al. Neuropharmacology. 5 décembre 2014 Dec. [sous presse]

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an
•    Science/Homme: Selon une étude menée à l’Université d’Harvard le cannabis ne cause pas la schizophrénie
•    Uruguay: Premier pays à légaliser le commerce du cannabis
•    Etats-Unis: American Herbal Pharmacopoeia annonce la finalisation d’unemonographie historique sur le cannabis
•    Science/Homme: De nombreux patients consomment du cannabis comme substitut à l’alcool ou à d’autres drogues
Il y a deux ans
•    Science/Royaume-Uni: Études cliniques sur l’efficacité du cannabidivarin dans le traitement de l’épilepsie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *