Le Dr Colombera au Luxembourg: instruction terminée

Jean Colombera est député ADR et médecin.


Un médecin qui est sous le coup d’une enquête depuis 2010! En effet, le docteur Colombera avait prescrit à un de ses patients du cannabis. L’«affaire» avait eu au moins, à l’époque, le mérite de relancer le débat sur l’utilisation thérapeutique du cannabis comme cela peut se faire déjà dans d’autres pays.
Mais, la justice ne s’appuyant que sur les textes de loi, des perquisitions avaient eu lieu au cabinet du médecin où des dossiers médicaux de certains patients avaient été emportés. L’instruction menée par le parquet de Diekirch est maintenant terminée et le dossier a été renvoyé à la chambre du conseil du tribunal d’arrondissement. Ce sera à lui de décider s’il poursuit le député pour ces prescriptions.

Le Dr Colombera témoignant avec un de ses patients sur l'usage du cannabis thérapeutique

Un communiqué de presse du Parquet de Diekirch dans le cadre d’une affaire contre le docteur Jean Colombera

Au courant de l’année 2010, une plainte a été déposée au parquet de Diekirch contre le docteur Jean Colombera auquel il était reproché de prescrire de manière illicite des produits stupéfiants sous forme de cannabis à un de ses patients.
Le juge d’instruction a été saisi de l’affaire et une perquisition a été ordonnée au cabinet médical du médecin en vue de recueillir des éléments de preuve à charge et à décharge au sujet des faits allégués. Des dossiers médicaux d’une vingtaine de patients concernés ont été saisis dans le strict respect du secret médical.
L’ouverture de l’information judiciaire demandée par le parquet se base sur le fait qu’en conformité avec les conventions internationales régissant la matière, la législation luxembourgeoise considère le cannabis comme un produit stupéfiant quelle qu’en soit la forme ou la présentation.

Il est ainsi interdit de l’importer, de le commercialiser et de le consommer. De même, toujours selon le parquet de Diekirch la loi ne prévoit une exception à cette règle qu’au cas où un médecin praticien prescrit, dans le respect de règles et formalités strictes, un produit stupéfiant à ses patients.

Parmi ces formalités, il est notamment exigé que la prescription thérapeutique ne dépasse pas une période de 7 jours et intervienne sur un carnet à souches spécial délivré par le Ministre de la Santé Publique.

Pour voir l’article, cliquez ici

One thought on “Le Dr Colombera au Luxembourg: instruction terminée

  1. Robert

    Merci pour avoir rédigé ce post. Il est vraiment bien complet sur le thème .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *