Communiqué de l’Observatoire Espagnol du Cannabis Médicinal sur l’essai clinique en France

Bertrand Rambaud Bulletins janvier 27, 2016

Observatoire Espagnol du Cannabis Médicinal

 

Un grand merci à l’ Observatoire Espagnol du Cannabis Médicinal (OECM) pour rétablir la vérité et Merci à Alchimia  pour la traduction de l’espagnol au français

 

Étant données les tristes nouvelles annoncées récemment en France, dans lesquelles le cannabis a été rapporté par erreur comme étant la cause d’un décès et de cinq hospitalisations graves parmi les participants d’un essai clinique, l’Observatoire Espagnol du Cannabis Médicinal (OECM) souhaite préciser ceci :

1) La Ministre de la Santé française a confirmé officiellement que le médicament utilisé dans l’essai ne contient aucun type de cannabinoïde, ni naturel, ni synthétique. Par conséquent, les utilisateurs de cannabis médical peuvent être complètement rassurés.

VIDEO : communiqué de presse du ministère de la santé  indiquant que la substance en question ne contenait aucun dérivé du cannabis.

 

 

2) Les références incorrectes au cannabis dans les médias ont créé une situation de crise totalement inutile et injustifiée. Pour éviter cela, nous insistons sur l’obligation de fournir des informations véridiques, rigoureuses et scientifiques sur le cannabis et ses usages thérapeutiques.

VIDEO: Communiqué de presse de la ministère de santé sur l’hospitalisation de 6 personnes

 

 

3) Les laboratoires BIAL (responsables du médicament étudié) ont déclaré qu’il s’agit d’un composant (BIA 10-2474)  inhibiteur d’une protéine appelée FAAH (de l’anglais Fatty Acid Amide Hydrolase), en français « hydrolase des amides d’acides gras » qui agit sur le système endo-cannabinoide.

 

 

4) D’autres composants inhibiteurs de la FAAH avaient déjà été utilisés auparavant dans des essais cliniques et n’avaient pas produit de toxicité apparente. Bien que l’on ne dispose pas encore de toutes les informations nécessaires pour expliquer les effets néfastes rencontrés dans l’essai français, ceux-ci pourraient être causés par des problèmes de toxicité inhérente aux caractéristiques moléculaires du médicament utilisé, ou bien par son effet inhibiteur sur la protéine FAAH. Dans ce dernier cas, l’inhibition de la FAAH pourrait produire dans l’organisme une augmentation du niveau des amides d’acides gras. Comme il existe dans notre organisme des dizaines, voir des centaines, de différents amides d’acides gras, il est encore très risqué à ce stade d’essayer de définir lequel de ces nombreux composants pourrait avoir été la cause de ces graves effets indésirables.

Cordialement,
L’Observatoire Espagnol du Cannabis Médicinal (OECM)

L'équipe de l'Observatoire Espagnol du Cannabis Médicinal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *