Cannabis : un myopathe condamné pour avoir fumé pour se soulager

Le tribunal correctionnel de Belfort a refusé mercredi de reconnaître à un patient atteint de myopathie le droit de fumer du cannabis pour des raisons thérapeutiques, le condamnant à 300 euros d’amende avec sursis.

Pour voir l’article, cliquez ici

Tugdual de Dieuleveult avec V.Joanin | RMC.fr | 13/03/2013
20
réactions
Cannabis© ReutersLe cannabis à usage thérapeutique n’est toujours pas autorisé en France.

Il n’obtiendra pas l’autorisation de fumer pour soulager ses douleurs. Dominique Loumachi, 40 ans, qui était poursuivi pour “usage et détention” de cannabis a été condamné à 300 euros d’amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Belfort. La peine est conforme aux réquisitions du parquet. Dominique Loumachi, atteint de myopathie depuis l’enfance, demandait à la justice de lui reconnaître l’usage du cannabis comme une nécessité. La police avait notamment saisi quelques plants de cannabis qu’il cultivait chez sa sœur à Belfort pour sa consommation personnelle. Dans un entretien préalable à sa condamnation, il avait annoncé être prêt à se pourvoir en appel et à aller jusqu’à la Cour européenne des droits de l’Homme le cas échéant.

Autoriser les cannabinoïdes en pharmacie

Face à ce cas particulier d’usage thérapeutique du cannabis, des associations demandent clairement l’assouplissement de la loi et une différence marquée entre usage récréatif et usage médical, à l’image de Bertrand Rambaud créateur de l’Union francophone pour les cannabinoïdes en médecine. « Moi, aujourd’hui je demande l’autorisation des cannabinoïdes en pharmacie pour soigner et soulager de nombreux patient en France qui n’attendent que ça. Récemment, j’ai vu une grand-mère de 80 ans, je n’allais quand même pas lui dire d’aller dans une cité acheter une barrette de résine de cannabis. Ça ne marche pas comme ça. Il faut arrêter de penser que l’utilisation récréative du cannabis et l’utilisation thérapeutique de ce dernier sont similaires. Cela n’a rien à voir ».

« Le cannabis en vente libre, un danger pour la santé publique »

La classe politique de son côté doute de la bonne application d’une telle mesure. Selon Jean Léonetti, député-maire d’Antibes, il y aurait très vite des dérives à proposer sur le marché, en pharmacie, du cannabis. « On voit bien les associations dire qu’il faut vendre le cannabis un peu partout parce que finalement ça soigne. Malheureusement, ça entraine beaucoup plus de problèmes médicaux que ça n’en résout.  Je suis pour qu’on cherche dans cette plante des éléments qui peuvent soulager certaines pathologies et certaines maladies. Mais ce n’est pas parce qu’un malade est soulagé grâce au cannabis qu’il faut le mettre en vente libre parce que ça devient thérapeutique. Il y aurait alors un véritable dangerpour la santé publique ».

Le cannabis thérapeutique dans le monde

Autorisé dans plusieurs pays européens (Allemagne, Espagne…) et au Canada, le cannabis thérapeutique reste un sujet largement tabou en France, alors que ses vertus médicales commencent à être reconnues par la communauté scientifique. La ministre de la Santé Marisol Touraine a fait un premier pas en déclarant étudier la modification d’un décret qui interdit la commercialisation de tout médicament dérivé du cannabis.

One thought on “Cannabis : un myopathe condamné pour avoir fumé pour se soulager

  1. Cleo

    commentaire de blog 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *