Bulletin IACM du 6 Décembre 2019

Kim UFCM Bulletins mai 17, 2020

Science/Homme: Le cannabis riche en CBD pourrait être utile dans le syndrome du spectre autistique

Selon une étude observationnelle portant sur 15 patients, le cannabis avec une teneur élevée en CBD et faible en THC (rapport 75/1) pourrait être utile dans le traitement de l’autisme. L’étude a été menée par des chercheurs de l’Université du Minas Gerais à Belo Horizonte et de l’Université de Brasilia, au Brésil. Un groupe de 18 patients autistes a été inclus. Parmi les 15 patients ayant adhéré au traitement (10 non-épileptiques et 5 épileptiques), un seul patient a présenté une absence d’amélioration des symptômes autistiques.

En raison d’effets indésirables, trois patients ont cessé de consommer du cannabis moins d’un mois après le début du traitement. Après 6 à 9 mois de traitement, la plupart des patients, y compris les patients épileptiques et non-épileptiques, ont présenté une certaine amélioration dans plus d’une des huit catégories de symptômes évaluées : le trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité, les troubles du comportement, les déficits moteurs, les déficits d’autonomie, les déficits de communications et d’interaction sociale, les déficits cognitif, troubles du sommeil et convulsions, avec des effets indésirables très rares et légers. Les plus fortes améliorations ont été signalées pour les crises épileptiques, le trouble déficit de l’attention/hyperactivité, les troubles du sommeil et les déficits de communications et d’interactions sociales.

Fleury-Teixeira P, Caixeta FV, Ramires da Silva LC, Brasil-Neto JP, Malcher-Lopes R. Effects of CBD-Enriched Cannabis sativa Extract on Autism Spectrum Disorder Symptoms: An Observational Study of 18 Participants Undergoing Compassionate Use. Front Neurol. 2019;10:1145

Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans le traitement de l’endométriose

Une enquête en ligne a été menée entre octobre et décembre 2017 par des scientifiques de l’Université Western Sydney à Penrith et d’autres institutions australiennes. Au total, 484 réponses ont été incluses dans l’analyse, 76 % des femmes ayant déclaré avoir eu recours à des stratégies d’autogestion générales au cours des six derniers mois. Parmi les personnes utilisant l’autogestion, 13 % ont déclaré avoir utilisé du cannabis pour la gestion des symptômes.

L’efficacité auto-déclarée de la réduction de la douleur était élevée (7,6 sur 10), 56 % des patientes avaient pu également réduire, au moins de moitié, leur consommation de médicaments. Ces femmes ont signalé que les améliorations les plus importantes sont en termes de sommeil, de nausées et de vomissements. Les effets indésirables étaient peu fréquents (10 %) et mineurs.

Sinclair J, Smith CA, Abbott J, Chalmers KJ, Pate DW, Armour M. Cannabis Use, a Self-Management Strategy Among Australian Women With Endometriosis: Results From a National Online Survey. J Obstet Gynaecol Can. 2019 Nov 7.

Science/Homme: Un extrait de chanvre riche en CBD peut réduire l’utilisation d’opiacés chez les patients souffrant de douleur chronique

Selon une étude prospective menée pendant 8 semaines auprès de 97 patients recrutés dans un centre privé de traitement de la douleur à Philadelphie, aux États-Unis, un extrait de chanvre riche en CBD a contribué à la réduction de la prise d’opioïdes. Un échantillon initial de 131 patients avait été recruté dans ce centre privé. Les patients devaient avoir pris des opioïdes pendant au moins un an.

Plus de la moitié des patients (53%) souffrant de douleur chronique ont réduit ou éliminé leurs prises d’opioïdes dans les 8 semaines suivant l’ajout d’extrait de chanvre riche en CBD à leur schéma thérapeutique. Presque tous les utilisateurs de CBD (94%) ont signalé des améliorations de la qualité de vie. Les auteurs ont écrit que ” le CBD pourrait réduire de manière significative l’utilisation d’opioïdes et améliorer la douleur chronique et la qualité du sommeil chez les patients qui utilisent actuellement des opioïdes pour la gestion de la douleur “.

Capano A, Weaver R, Burkman E. Evaluation of the effects of CBD hemp extract on opioid use and quality of life indicators in chronic pain patients: a prospective cohort study. Postgrad Med. 2019 Nov 12:1-6.

États-Unis: Un Comité de la Chambre des Représentants adopte un projet de loi historique visant à décriminaliser le cannabis

Le 20 novembre, le Comité Judiciaire de la Chambre des Représentants a adopté un projet de loi historique visant à dépénaliser le cannabis au niveau fédéral en le retirant du statut de drogue de l’annexe 1 de la loi sur les substances contrôlées et en ouvrant la voie à la radiation des cas de condamnation pour cannabis. Le projet de loi, connu sous l’acronyme MORE Act, a été adopté à 24 contre 10 et va maintenant être renvoyé à la Chambre pour examen.

Le Président du Comité et le parrain du projet de loi, Jerry Nadler, des Démocrates, a déclaré, à la Chambre avant le vote, que criminaliser le cannabis était une erreur et que cette erreur était encore aggravée par les lois visant à lutter contre les disparités raciales. ” Ces mesures sont attendues depuis longtemps “, a-t-il déclaré. ” Pendant trop longtemps, nous avons traité la marijuana comme un problème de justice pénale et non comme une question de choix personnel et de santé publique. Quels que soient les points de vue sur l’utilisation de la marijuana à des fins récréatives ou médicinales, arrêter, poursuivre et incarcérer des utilisateurs au niveau fédéral est imprudent et injuste “.

UPI du 20 Novembre 2019

Royaume-Uni: 20 000 patients bénéficieront d’un essai de cannabis médical

Au Royaume-Uni, près de 20 000 patients recevront du cannabis à des fins médicales sur une période de deux ans dans le cadre d’une initiative visant à créer le plus grand ensemble de preuves sur le médicament en EURope. Le mouvement est soutenu par l’un des principaux organismes médicaux du Royaume-Uni et on espère que cela persuadera le NHS de prescrire le médicament dans diverses conditions. Bien que le cannabis médical ait été légalisé au Royaume-Uni il y a un an, il reste impossible à obtenir pour de nombreux patients, selon les militants.

” Le cannabis médical est encore hors de portée pour un trop grand nombre de patients “, a déclaré le professeur David Nutt de l’organisme scientifique indépendant Drug Science, l’organisation à l’origine du lancement du projet Twenty21, qui permettra d’alimenter 20 000 patients avec des produits à base de cannabis subventionnés d’ici la fin de 2021.

The Guardian du 3 Novembre 2019

En bref

Science/Homme: Une étude contrôlée par placebo a réduit la douleur chez les patients souffrant de douleur myofasciale
Dans le cadre d’une étude contrôlée par placebo menée auprès de 60 patients souffrant de douleur au visage, l’application topique de CBD a réduit de manière significative la douleur et l’activité musculaire du masséter, un muscle du visage. Les patients ont reçu du CBD ou un placebo par voie topique sur le visage. L’intensité de la douleur et l’activité musculaire ont été mesurées aux jours 0 et 14. Le soulagement de la douleur était de 70 % et 10 % dans le groupe placebo. Les auteurs ont conclu que ” l’application topique de CBD sur le masséter réduisait l’activité des muscles masséters et améliorait l’état des muscles masticateurs chez les patients souffrant de douleur myofasciale “.
Département des Troubles Temporo-mandibulaires, Université Médicale de Silésie à Katowice, Zabrze, Pologne.
Nitecka-Buchta A, et al. J Clin Med. 2019;8(11).

Mexique: La Cour Suprême donne au Congrès jusqu’en avril 2020 pour légaliser le cannabis pour les adultes
Selon une note de la Cour Suprême du 31 octobre 2019, celle-ci donne au Congrès jusqu’en avril 2020 pour légaliser le cannabis pour les adultes. Le Sénat avait demandé à la Cour de prolonger de six mois le délai initial.
Suprema Corte de Justicia de la Nacion du 31 Octobre 2019

États-Unis: Les deux tiers des Américains soutiennent la légalisation du cannabis
Selon une nouvelle enquête du Pew Research Center, les deux tiers des Américains estiment que la consommation de cannabis devrait être légale, ce qui reflète une augmentation constante au cours des dix dernières années. La proportion d’adultes opposés à la légalisation est passée de 52 % en 2010 à 32 % aujourd’hui. Entre-temps, une majorité écrasante d’adultes (91 %) estiment que le cannabis devrait être légal, que ce soit pour un usage médical ou récréatif (59 %).
Centre de Recherche Pew du 14 Novembre 2019

États-Unis: La plupart des produits à base de CBD ne sont souvent pas conformes à la réglementation en vigueur aux États-Unis.
Une nouvelle étude réalisée par la société de contrôle de la conformité, LegitScript, auprès de 300 marchands de cannabidiol en ligne. Cette étude a révélé que dans 98 % des cas, ces produits ne respectaient pas les réglementations d’au moins une catégorie. Plusieurs de ces produits avaient fait l’objet de réclamations frauduleuses et l’un d’eux contenait même des niveaux toxiques de plomb.
Bloomberg du 20 Octobre 2019

États-Unis: Les autorités sanitaires soutiennent une étude clinique à l’Université de Yale
La Food and Drug Administration a donné à l’école de médecine de Yale et au fournisseur de cannabis à des fins médicales, CT Pharma, l’autorisation de commencer un essai clinique destiné à étudier l’efficacité des médicaments à base de cannabis. L’accent sera mis sur l’efficacité du cannabis pour atténuer le stress et la douleur.
WNPR du 10 Novembre 2019

États-Unis: 400 000 patients en Floride sont autorisés à utiliser le cannabis en tant que médicament
Depuis l’an dernier, le nombre de patients utilisant du cannabis à des fins médicales en Floride a plus que doublé. En effet, selon une étude récente réalisée par Marijuana Business Daily, l’état de Floride est le deuxième marché du cannabis médical avec la croissance la plus rapide du pays. En novembre 2016, le cannabis médical est devenu légal pour les résidents de la Floride.
CBS Miami du 12 Novembre 2019

Australie: Les règles de prescription de cannabis ont été améliorées
Les modifications apportées aux règles relatives au cannabis médical permettront aux médecins généralistes de prescrire du cannabis médical aux patients, mais l’approbation d’un spécialiste restera nécessaire pour les enfants de moins de 16 ans et les patients ayant des antécédents de toxicomanie.
The Sydney Morning Harold du 12 Novembre 2019

Israël: Une société produira 5 tonnes de cannabis à des fins médicales pour un prix d’environ 1,5 EURo par gramme
La société israélienne Together cultivera au moins 5 tonnes de cannabis à des fins médicales par an, à Ashkelon pour la Canna-Tech, au prix de 5,5 shekels (environ 1,5 EURo) par gramme.
Globes du 13 Novembre 2019

États-Unis: La légalisation du cannabis pour les adultes a augmenté la consommation de cannabis
Une nouvelle étude suggère que, dans les quatre États où le cannabis était légal pour les adultes en 2016, il y avait une légère augmentation du trouble de l’usage du cannabis chez les adultes et les adolescents, ainsi qu’une augmentation générale de la consommation par les adultes. Selon le rapport publié par JAMA Psychiatry, les chercheurs examinant des données sur la consommation de cannabis entre 2008 et 2016 ont révélé que les taux d’utilisation problématique chez les adolescents et les adultes de plus de 26 ans augmentaient plus rapidement dans les États où la consommation de cannabis avait été légalisée que dans les autres États.
Reuters du 13 Novembre 2019

Science/Homme: Le cannabis est efficace dans le traitement du syndrome de l’homme raide
Une femme de 60 ans, qui a développé un syndrome de raideur après un traitement réussi du cancer du sein en 2010, a bénéficié d’un traitement avec une teinture de cannabis avec un rapport CBD/THC de 1: 1 et un supplément de CBD. Le cannabis a nettement réduit sa raideur, ainsi que l’intensité et la fréquence des spasmes.
Département de Médecine des Soins de Soutien, Centre du Cancer Moffitt, Tampa, États-Unis.
Portman D, et al. J Pain Symptom Manage. 2019 Nov 16.

Science/Homme: La consommation de cannabis peut augmenter le risque d’accidents vasculaires cérébraux
Lors d’une étude portant sur 8944 patients consommateurs de cannabis, la consommation régulière de cannabis était significativement associée à un risque accru de maladie vasculaire cérébrale, mais pas à un risque accru de crise cardiaque.
Division des Sciences de la Toxicomanie, Département de Psychiatrie et de Neurosciences du Comportement, Ecole de Médecine de l’Université de Cincinnati, États-Unis.
Winhusen T, et al. Am J Drug Alcohol Abuse. 2019 Nov 19:1-8.

Science/Homme: Pas de relation de cause à effet entre la légalisation du cannabis et les changements de vente d’alcool ou de cigarettes par personne
Selon les données des 50 États américains, les chercheurs n’ont trouvé aucun lien entre la politique en matière de cannabis, la consommation d’alcool et de cigarettes par personne. Dans une autre analyse, les légalisations du cannabis (tant médicales que récréatives) étaient associées à une baisse significative des ventes de cigarettes. Cependant, ces réductions étaient apparentes au moins deux ans avant ce changement de politique.
Programme de Maîtrise en Sciences de la Santé des Populations, Université de Washington, St. Louis, États-Unis.
Veligati S, et al. Int J Drug Policy. 2019;75:102585.

Science/Animal: Via la stimulation du récepteur CB1 le THC réduit les vomissements provoqués par l’activation du récepteur NK1
Les scientifiques ont induit des vomissements par l’activation du récepteur à la neurokinine NK1 et le THC a réduit cet effet par activation du récepteur CB1.
Département des Sciences Médicales de Base, Ecole de Médecine Ostéopathique du Pacifique, Université Occidentale des Sciences de la Santé, Pomona, États-Unis.
Darmani NA, et al. EUR J Pharmacol. 2019:172806.

Science/Animal: L’exercice régulier augmente l’expression des récepteurs aux cannabinoïdes dans certaines cellules immunitaires
Lors d’une étude portant sur des rats utilisant un tapis roulant pendant 10 semaines, certaines cellules immunitaires (CD4 + et autres sous-populations de lymphocytes) ont connu une certaine diminution et augmentation de l’expression des récepteurs aux cannabinoïdes.
Ville Universitaire, Mexico, Mexique.
Valencia-Sánchez S, et al. PLoS One. 2019;14(11):e0220542.

Science/Homme: La consommation de cannabis était associée à la prévalence d’acouphènes
Les consommateurs de cannabis au cours de l’année écoulée étaient plus susceptibles de souffrir d’acouphènes. Cependant, il n’y avait pas d’association entre la sévérité et la fréquence des acouphènes avec la consommation de cannabis.
Département d’Otorhinolaryngologie et de Chirurgie de la Tête et du Cou, École de Médecine de l’Université de Stanford, États-Unis.
Qian ZJ, et al. Am J Otolaryngol. 2019:102314.

Science/Cellules: Le THC et les cannabinoïdes synthétiques ont augmenté la mort cellulaire programmée des cellules du placenta
Le THC et plusieurs cannabinoïdes synthétiques ont réduit la viabilité en augmentant l’apoptose de certaines cellules du placenta et cet effet a été provoqué par les récepteurs CB1 et CB2. Les auteurs ont écrit que ” les cannabinoïdes ont le potentiel de perturber les événements fondamentaux de la gestation “.
UCIBIO, REQUIMTE, Laboratoire de Biochimie, Faculté de Pharmacie, Université de Porto, Portugal.
Almada M, et al. Toxicol Lett. 2019 Nov 12.

Science/Homme: Chez des patients présentant un trouble lié à l’utilisation de substances psychoactives, l’exercice a augmenté la concentration d’anandamide
Chez 21 patients présentant un trouble lié à l’utilisation de substances psychoactives, et qui ont cessé d’en prendre, faire de l’exercice pendant 30 minutes 3 fois par semaine a permis de réduire l’état de manque, la tension, la dépression et la colère. De plus, cela a augmenté la concentration de l’endocannabinoïde anandamide dans le sang.
Département de Kinésiologie, Université du Wisconsin, Madison, États-Unis.
Patel RS, et al. Brellenthin AG, et al. Subst Abus. 2019 Nov 15:1-12.

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 réduit l’inflammation de la vessie causée par un agent chimiothérapeutique
Lors d’une étude portant sur des rats, l’activation du récepteur CB2 par le cannabinoïde synthétique JWH-133 a réduit l’inflammation de la vessie induite par l’agent chimiothérapeutique cyclophosphamide. L’activation du récepteur CB2 a également protégée contre la condition d’inflammation.
Département d’Urologie, Hôpital Qilu de l’Université du Shandong, Jinan, Chine.
Liu Q, et al. Neurourol Urodyn. 2019 Nov 14.

Science/Homme: Des chercheurs australiens veulent mener une vaste étude sur un extrait de cannabis chez des patients atteints de sclérose latérale amyotrophique
Des chercheurs ont présenté un protocole d’étude randomisée en double aveugle, et contrôlée par placebo pour évaluer l’efficacité d’un extrait de cannabis sur le ralentissement de la progression de la sclérose latérale amyotrophique.
Neurologie, Hôpital Gold Coast et Service de santé, Southport, Australie.
Urbi B, et al. BMJ Open. 2019;9(11):e029449.

Science/Cellules: Le CBD peut protéger les cellules nerveuses contre la toxicité du cadmium
Des chercheurs ont étudié les effets du CBD sur le traitement au cadmium (Cd) dans une lignée cellulaire de neuroblastome. Le CBD a été appliqué 24 heures avant et éliminé pendant le traitement au cadmium. Les auteurs ont conclu de leurs recherches ” que le CBD pourrait représenter une option potentielle pour protéger les cellules neuronales contre les effets néfastes de la toxicité du Cd “.
Département de Médecine Expérimentale et Clinique, Section d’Histologie et d’Anatomie, Université de Florence, Italie.
Branca JJV, et al. Int J Environ Res Public Health. 2019;16(22).

Science/Homme: Les niveaux d’endocannabinoïdes sont modifiés chez les patients souffrant d’anorexie mentale
Les patients souffrant d’anorexie mentale ont signalé avoir moins faim que les sujets témoins pendant le jeûne et à la fin d’une étude pilote. Les concentrations sanguines de l’endocannabinoïde anandamide étaient significativement plus basses chez les patients atteints d’anorexie mentale. Cependant, il n’y a pas eu de changement dans les niveaux de 2-AG. Ces modifications ont persisté après la normalisation du poids chez les patients souffrant d’anorexie mentale. Les auteurs ont écrit qu’il y avait une dérégulation de l’anandamide avant et après la prise de nourriture dans ce groupe de patients.
Unité de Psychologie Clinique et de la Santé, Université de Fribourg, Suisse.
Piccolo M, et al. EUR Eat Disord.
2019 Nov 11. [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis peut augmenter le risque de réduction de la croissance du fœtus
Lors d’une étude portant sur 192 consommateurs de cannabis, il y a eu 26 cas de réduction de la croissance du fœtus au troisième trimestre, contre 6 cas chez 192 femmes témoins. Aucune différence n’a été trouvée au premier et au deuxième trimestre.
École de Médecine de Las Vegas, Département d’Obstétrique-Gynécologie, Université du Nevada, Las Vegas, États-Unis.
Brar BK, et al. J Matern Fetal Neonatal Med. 2019 Nov 11:1-5.

Science/Animal: Le CBD augmente le seuil de détection de la douleur dans un modèle murin de la maladie de Parkinson
Dans un modèle murin de la maladie de Parkinson, le CBD a augmenté le seuil de détection de la douleur. Les auteurs ont noté que le CBD pouvait prévenir la douleur causée par la maladie de Parkinson en raison de l’augmentation du seuil de détection de la douleur et que leurs résultats ” suggèrent que les récepteurs CB1 et TRPV1 sont importants pour l’analgésie induite par le CBD et que le CBD pourrait produire ces effets analgésiques en augmentant les niveaux d’anandamide endogène “.
Département de Biologie Fondamentale et Orale, École de Médecine Dentaire de Ribeirao Preto, Université de Sao Paulo, Ribeirao Preto, Brésil.
Crivelaro do Nascimento G, et al. Neuropharmacology. 2019 Nov 7:107808

Science/Animal: Le THCA peut être utile dans le traitement de l’obésité
Lors d’une étude sur des souris obèses, l’administration de THCA (forme acidique du THC) a permis de réduire la prise de masse grasse et le poids corporel, d’améliorer l’intolérance au glucose et de prévenir la stéatose du foie. Les auteurs ont écrit que le THCA peut être ” capable d’améliorer considérablement les symptômes du syndrome métabolique et de l’inflammation associés à l’obésité “.
Institut de Recherche Biomédicale Maimonides de Córdoba (IMIBIC), Córdoba, Espagne.
Palomares B, et al. diet-induced obesity. 2019;171:113693

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

Bulletin traduit par l’UFCM I Care à partir de la version anglaise du bulletin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *