Bulletin IACM du 21 Mai 2019

Jacques UFCM Bulletins mai 22, 2019

IACM: Points forts de la Conférence du 31 Octobre au 2 Novembre 2019 à Berlin

Le Conseil d’Administration de l’IACM est heureux d’annoncer que le programme de la 10ème Conférence de l’IACM sur les Cannabinoïdes en Médecine comprendra des interventions données par des conférenciers exceptionnels.

Arno Hazekamp (Pays-Bas): Le problème avec l’huile de CBD
Bonni Goldstein (États-Unis): Le cannabis pour enfants: l’expérience d’un pédiatre
Christian Kessler (Allemagne): Traitement du cannabis dans le contexte de la situation juridique en Allemagne
Daniela Eigenmann (Suisse): Historique sur le cannabis médical
Daniele Piomelli (USA): Applications cliniques potentielles des inhibiteurs de la dégradation des endocannabinoïdes
Donald Abrams (États-Unis): Utilisations médicales du cannabis et des cannabinoïdes: leçons tirées du monde réel des études
Ethan Russo (Espagne/États-Unis): Pharmacologie du cannabis: potentiel inexploité
Franjo Grotenhermen (Allemagne): Comment éviter les interactions et les effets secondaires
Guillermo Velasco (Espagne): Cannabis et traitement du cancer
Ilya Reznik (Israël): Usage médical du cannabis chez les personnes âgées
Javier Fernández-Ruiz (Espagne): Vers un traitement neuroprotecteur à base de cannabinoïdes pour les troubles neurodégénératifs
José Alexandre de Souza Crippa (Brésil): CBD
Ken Mackie (USA): Introduction au système endocannabinoïde
Kirsten Müller-Vahl (Allemagne): Effets du THC, du CBD et du cannabis: différents ou tous identiques?
Mark Ware (Canada): Utilisations médicales dans la douleur
Roger Pertwee (Royaume-Uni): Des résultats pharmacologiques révélant des utilisations thérapeutiques potentielles des cannabinoïdes
Tamas Biro/Attila Olah (Hongrie): Utilisations médicales en dermatologie
Ziva Cooper (USA): Le cannabis et la crise des opioïdes

Il y aura également un panel d’experts pour discuter de différentes approches pour gérer le traitement d’un nouveau patient avec des médicaments à base de cannabis: “Mon premier patient”. Un panel de patients de différents pays offrira la perspective du patient. La langue de la conférence sera l’anglais. La première journée est consacrée à une introduction aux débutants et une traduction simultanée en allemand est proposée.

Site Web de la Conférence
Programme
Appel aux Résumés
Enregistrement
Logement

Science/Homme: Selon une étude large, des extraits de CBD sont efficaces contre les convulsions associées à la sclérose tubéreuse

GW pharmaceuticals a annoncé les résultats positifs d’un essai clinique de phase 3 contrôlé par placebo portant sur l’Epidiolex, un extrait de cannabis riche en CBD, dans le traitement des convulsions associées à la sclérose tubéreuse, une forme rare et grave d’épilepsie débutant lors de l’enfance.

Dans cet essai, l’Epidiolex a défini son critère d’évaluation principal, à savoir la réduction de la fréquence des crises d’épilepsie par rapport aux valeurs initiales du groupe Epidiolex contre celles du groupe placebo. Les résultats des groupes de dose de 25 et 50mg/kg/jour étaient similaires, avec des réductions, respectivement, de 48,6% et 47,5% par rapport au départ, contre 26,5% pour le placebo. “Les résultats positifs de cet essai de l’Epidiolex chez des patients atteints de la sclérose tubéreuse élargissent nos connaissances sur ces nouveaux médicaments disponibles et leurs utilités potentielles au-delà des indications actuelles”, a déclaré le Dr. Elizabeth Thiele, Directrice du Centre Herscot pour la sclérose tubéreuse de l’Hôpital Général du Massachusetts, Professeur de Neurologie à la Faculté de Médecine de Harvard et investigateur principal de l’essai.

GW pharmaceuticals du 6 Mai 2019

En bref

Afrique: Des pays qui ont l’intention de légaliser le cannabis dans les années à venir
Dans les années à venir, neuf pays pourraient légaliser l’usage du cannabis à des fins médicales ou récréatives tels que: l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, le Lesotho, le Nigeria, le Maroc, le Malawi, le Ghana, l’Eswatini (ex-Swaziland) et le Zambie. Certains d’entre eux ont déjà pris des mesures importantes.
Bladi.net du 27 Avril 2019

Science/Homme: Le CBD n’a eu aucun effet sur les déficiences psychomotrices induites par le THC
Lors d’un test de conduite simulé avec 14 volontaires en bonne santé, le CBD n’a eu aucun effet significatif sur les déficiences induites par le THC. Les participants ont inhalé 125 mg de cannabis avec 11% de THC et moins de 1% de CBD et, à un autre moment, la même quantité de cannabis avec 11% de THC et 11% de CBD. Les auteurs ont écrit que “les effets subjectifs de la drogue (par ex. “l’effet high”) et la confiance en la capacité de conduite ne variaient pas avec la teneur en CBD”. Les concentrations plasmatiques maximales de THC étaient plus élevées avec un ratio équivalent de THC/CBD par rapport au cannabis avec un ratio THC dominant, “suggérant une possible interaction pharmacocinétique”.
Initiative Lambert pour le Traitement des Cannabinoïdes, Université de Sydney, Australie.
Arkell TR, et al. Psychopharmacology (Berl). 2019 May 1

Etats-Unis: La Faculté de Médecine de Harvard reçoit 4,5 millions de dollars pour la recherche sur les cannabinoïdes
Charles R. Broderick, ancien élève de l’Université de Harvard et du MIT, a fait des dons aux deux almas mater pour soutenir la recherche fondamentale sur les effets du cannabis sur le cerveau et le comportement. Le don total de 9 millions de dollars (4,5 millions à chaque institution) représente à ce jour le don le plus important pour soutenir la recherche indépendante sur les cannabinoïdes.
Communiqué de Presse de la Faculté de Médecine d’Harvard du 30 Avril 2019

Portugal: Première ferme de production de cannabis médical
La ville portugaise de Cantanhede abrite à présent la première ferme de production de cannabis médical du pays. Couvrant 2,4 hectares dans un parc biotechnologique situé juste à l’extérieur de Cantanhede, le site de Tilray a reçu le feu vert du régulateur portugais Infarmed en 2017.
Reuters du 25 Avril 2019

Nouvelle-Zélande: Un référendum sur la consommation de cannabis par les adultes en 2020
Le gouvernement a annoncé des détails sur la manière dont les Néo-Zélandais choisiront de légaliser ou non le cannabis, a déclaré le Ministre de la Justice Andrew Little. “Les Néo-Zélandais auront le choix clair lors d’un référendum à l’occasion de l’élection générale de 2020. Le Cabinet a convenu qu’il y aurait une simple question Oui/Non sur la base d’un projet de loi.”
Information du Gouvernement du 7 Mai 2019

Etats-Unis: Washington autorise l’usage médical du cannabis dans les cours d’école
La nouvelle loi autorise explicitement les parents ou les tuteurs “à administrer des produits contenant de la marijuana à l’élève pendant que celui-ci est dans l’enceinte de l’école”. Il stipule également que les districts scolaires “autorisent un étudiant [qui est un patient ayant droit au cannabis médical] à consommer des produits infusés de marijuana (…) dans l’enceinte de l’école, à bord d’un autobus scolaire ou lorsqu’il assiste à un événement parrainé par l’école”.
Fichiers de Loi de Washington

Allemagne/Canada: Canopy Growth achète le secteur des cannabinoïdes de Bionorica
Canopy Growth poursuit son avancée en EURope après avoir signé un contrat de 342,9 millions de dollars pour l’achat de C3 Cannabinoid Compound, une société allemande spécialisée dans les traitements médicaux à base de cannabinoïdes utilisés par les médecins EURopéens. Le principal médicament de la société est le dronabinol, dénomination commune internationale de cannabinoïde naturel le delta-9-THC. Le mois dernier Aurora Cannabis et Aphria faisaient partie des trois sociétés sélectionnées par le gouvernement allemand pour cultiver et distribuer du cannabis médical en Allemagne.
BNN Bloomberg du 2 Mai 2019

Science/Etats-Unis: Le cannabis utilisé dans la recherche américaine diffère génétiquement des variétés que l’on fume
Selon une étude récente, le cannabis utilisé aux États-Unis pour la recherche est génétiquement différent de celui que fument les personnes. La découverte suggère que les recherches sur les effets biologiques de la plante pourraient ne pas reproduire complètement l’expérience des personnes utilisant des souches disponibles dans le commerce – ce que les chercheurs soupçonnaient depuis longtemps.
Reardon S. Nature. 2019;569(7755):172

Science/Animal: Le CBD peut réduire les comportements agressifs associés à certaines maladies psychiatriques
Une étude sur des souris suggère que le CBD pourrait réduire le comportement agressif et que cet effet pourrait être médié par le récepteur 5-HT1A. Les auteurs ont conclu que “le CBD peut être thérapeutiquement utile pour traiter les comportements agressifs généralement associés à des troubles psychiatriques”.
Département de Pharmacologie, Faculté de Médecine de Ribeirão Preto, Université de São Paulo, Brésil.
Hartmann A, et al. Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. 2019:109637

Science/Homme: Le CBD et le palmitoyléthanolamide pourraient être utiles dans les maladies inflammatoires de l’intestin
Un essai contrôlé en double aveugle et à répartition aléatoire a évalué l’effet du palmitoyléthanolamide (PEA) ou du CBD sur l’absorption du lactulose et du mannitol chez l’homme prenant 600 mg d’aspirine. In vivo, l’aspirine a entraîné une augmentation de l’absorption de lactulose et de mannitol, lesquelles ont été réduites par le PEA ou le CBD. Les auteurs ont conclu que les deux substances “réduisent la perméabilité dans le côlon humain. Ces découvertes ont des implications dans les troubles associés à une augmentation de la perméabilité intestinale, telle que la maladie inflammatoire de l’intestin.”
Division des Sciences Médicales et de la Médecine, Université de Nottingham, Derby, Royaume-Uni.
Couch DG, Cook H, Ortori C, Barrett D, Lund JN, O’Sullivan SE. Inflamm Bowel Dis. 2019;25(6):1006-1018.

Science/Animal: Des doses élevées de CBD peuvent avoir des effets négatifs sur le foie
Les souris traitées avec de fortes doses de CBD par voie orale (jusqu’à 2 560 mg par kilogramme de poids corporel) présentaient des signes de toxicité hépatique. Les auteurs ont noté que leur observation pouvait être pertinente pour les patients recevant jusqu’à 20 mg de CBD par kilogramme de poids corporel. Ils ont noté que “l’implication de nombreuses voies associées au métabolisme des lipides et des xénobiotiques soulève de graves inquiétudes quant aux interactions médicamenteuses potentielles ainsi qu’à la sécurité du CBD”.
Département de la Santé Environnementale et Professionnelle, Université de l’Arkansas pour les Sciences Médicales, Little Rock, AR 72205, USA.
Ewing LE, et al. Molecules. 2019;24(9).

Science/Homme: Des enzymes impliquées dans la dégradation du THC
Les scientifiques ont étudié l’implication des enzymes hépatiques dans la dégradation du THC. La voie du CYP2C9 était la voie principale de l’épuisement du THC et de la formation de 11-OH-THC. La voie de dégradation restante du THC a été attribuée à CYP2D6. Le 11-OH-THC était épuisé par les UGT, le CYP3A4 et le CYP2C9.
Université de Washington, États-Unis.
Patilea-Vrana GI, et al. Drug Metab Dispos. 2019 May 2.

Science/Homme: Le CBD peut influer sur les concentrations sanguines des antiépileptiques
Les chercheurs ont étudié les effets du CBD oral chez 61 patients âgés de 1 à 17 ans sur les concentrations dans le sang d’un médicament antiépileptique, le clobazam. Une administration deux fois par jour pendant environ 2 à 6 jours a fourni des concentrations de CBD à l’état d’équilibre. L’administration concomitante de clobazam et de 40mg/kg/jour de CBD a entraîné une augmentation de 2,5 fois la concentration sanguine moyenne de CBD. Les concentrations plasmatiques moyennes de clobazam étaient 1,7 et 2,2 fois plus élevées chez les patients recevant simultanément du clobazam avec 40 mg de CBD par kg/jour, contre 10mg/kg/jour et 20mg/kg/jour.
Centre des Sciences de la Santé de l’Université du Tennessee, Hôpital pour Enfants Le Bonheur, Memphis, TN, États-Unis.
Wheless JW, et al. CNS Drugs. 2019 May 2.

Science/Homme: L’efficacité du CBD dans l’épilepsie est corrélée aux taux sanguins
Dans une étude ouverte portant sur 56 adultes et 44 enfants, il existait une corrélation positive entre les doses de CBD, les concentrations sanguines de CBD et la réduction de la fréquence des crises épileptiques. Après l’administration de doses quotidiennes de 5 à 50 mg par kilogramme de poids corporel, les concentrations plasmatiques dans le sang varient de 7 à 1200ng/mL.
Département de Neurologie, Université de l’Alabama à Birmingham, États-Unis.
Szaflarski JP, et al. Epilepsy Behav. 2019;95:131-136.

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

Bulletin traduit par l’UFCM à partir de la version anglaise du bulletin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *