Bulletin IACM du 17 Décembre 2019

Kim UFCM Bulletins mai 17, 2020

Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans le traitement de la migraine et d’autres formes de maux de tête

Une application, qui permet aux patients qui utilisent du cannabis médical de suivre leurs symptômes avant et après en avoir utilisé, montre que le cannabis a permis de réduire considérablement les céphalées. L’étude a été menée par des chercheurs du Département de Psychologie et du Centre de Recherche Translational de la Toxicomanie de l’Université de l’Etat de Washington à Pullman, aux États-Unis. Les scientifiques voulaient également savoir si le sexe, la souche de cannabis, la dose et les taux en THC et CBD jouaient un rôle.

Ils ont analysé les données de 12 293 séances où le cannabis a été utilisé pour traiter les maux de tête et 7 441 séances où le cannabis a été utilisé pour traiter la migraine. Les hommes ont montré des réductions plus importantes des maux de tête que les femmes et l’utilisation de concentrés a été associée à des réductions plus importantes des maux de tête que les fleurs. De plus, il y avait des preuves de tolérance à ces effets. Les auteurs ont écrit que ” le cannabis inhalé réduit d’environ 50% les maux de tête et les migraines déclarés. Cependant, son efficacité semble diminuer au fil du temps et les patients semblent utiliser des doses plus importantes, ce qui suggère une tolérance à ces effets peut se développer avec l’utilisation continue. ”

Cuttler C, Spradlin A, Cleveland MJ, Craft RM. Short- and Long-Term Effects of Cannabis on Headache and Migraine. J Pain. 2019 Nov 9.

Science/Homme: Selon une série de cas le cannabis peut être utile dans l’épilepsie résistante aux médicaments

Des scientifiques de l’Université «Federico II» de Naples, en Italie, ont présenté une série de cas rétrospectifs de 5 patients atteints d’épilepsie réfractaire aux médicaments standards, qui ont bénéficié d’un traitement au cannabis. Des extraits d’huile d’olive ont été préparés selon des protocoles d’extraction standard à partir de cannabis de qualité médicale.

Après le traitement avec l’huile de cannabis, tous les patients ont signalé une réduction de la fréquence et de la gravité des crises, et certains ont signalé une amélioration de l’humeur, de la qualité du sommeil et du bien-être général sans effets secondaires pertinents. Les auteurs ont conclu que malgré ” la petite taille de l’échantillon et la nature ouverte des données, nous montrons que le CQM (cannabis de qualité médicale) peut être utilisé avec succès pour traiter l’ERM (épilepsie résistante aux médicaments). Cela est particulièrement vrai si l’on considère qu’aucune option thérapeutique valable n’existe pour ces patients et que le CQM a été extrêmement bien toléré. ”

Pane C, Saccà F. The use of medical grade cannabis in Italy for drug-resistant epilepsy: a case series. Neurol Sci. 2019 Nov 27.

Science/Homme: Aucun effet négatif sur la cognition chez les patients utilisant du cannabis

Lors d’une étude portant sur 22 patients utilisant du cannabis, ils ont reçu un produit à base de cannabis contenant 20% de THC, et il n’y a eu aucun effet négatif sur la cognition pendant l’intoxication au médicament. Des scientifiques de plusieurs institutions au Canada et aux États-Unis ont participé à cette nouvelle recherche. Les participants ont reçu la même brève batterie de tests neurocognitifs trois fois au cours d’une période de six heures: au départ, une fois après avoir consommé le produit à base de cannabis, et encore une fois plusieurs heures après cette consommation

Le niveau moyen d’intoxication au cannabis auto-déclaré avant la deuxième évaluation était de 5 sur 10. Les auteurs ont écrit que ” contrairement aux attentes, les performances aux tests neuropsychologiques sont restées stables, voire améliorées pendant la phase d’intoxication aiguë (…), et ont continué d’augmenter pendant la phase de récupération. Fait intéressant, le taux d’échec des indicateurs de validité des performances a augmenté pendant le THC. Contrairement à notre hypothèse, il n’y avait aucune preuve psychométrique d’un déclin de la capacité cognitive suite à une intoxication au THC. ”

Olla P, Rykulski N, Hurtubise JL, Bartol S, Foote R, Cutler L, Abeare K, McVinnie N, Sabelli AG, Hastings M, Erdodi LA. Short-term effects of cannabis consumption on cognitive performance in medical cannabis patients. Appl Neuropsychol Adult. 2019 Dec 2:1-11.

Science/Homme: L’huile de CBD appliquée sur la peau peut être utile contre la douleur neuropathique périphérique

Lors d’une étude contrôlée par placebo avec 29 patients atteints de neuropathie périphérique symptomatique, l’huile de CBD, administrée par la peau, a réduit la douleur. Plusieurs institutions américaines ont participé à cette étude. De manière aléatoire, 15 patients ont intégré le groupe CBD avec le produit de traitement contenant 250 mg CBD / 3 once liquide (environ 90 ml), et 14 patients ont été intégré le groupe placebo. Après quatre semaines, le groupe placebo a été autorisé à accéder au groupe avec le traitement.

L’âge moyen de la population étudiée était de 68 ans. Il y avait une réduction statistiquement significative de la douleur intense, des douleurs aiguës, des sensations de froid et des démangeaisons dans le groupe CBD par rapport au groupe placebo. Aucun événement indésirable n’a été signalé dans cette étude. Les auteurs ont conclu que leurs ” résultats démontrent que l’application transdermique de l’huile de CBD peut entraîner une amélioration significative de la douleur, ainsi qu’améliorer d’autres sensations dérangeantes chez les patients atteints de neuropathie périphérique. ”

Xu DH, Cullen BD, Tang M, Fang Y. The Effectiveness of Topical Cannabidiol Oil in Symptomatic Relief of Peripheral Neuropathy of the Lower Extremities. Curr Pharm Biotechnol. 2019 Dec 1.

Science/Homme: La fréquence de la consommation illégale d’opioïdes chez les patients souffrant de douleur chronique est plus faible chez les consommateurs quotidiens de cannabis

L’étude comprenait des données de 1152 Canadiens avec un âge médian de 49 ans et souffrant de douleurs majeures ou persistantes entre 2014 et 2017. Au total, 40% ont déclaré une consommation quotidienne d’opioïdes illicites et 36% ont déclaré une consommation quotidienne de cannabis lors d’une période de suivi d’au moins 6 mois. Les raisons thérapeutiques les plus fréquemment signalées pour la consommation de cannabis étaient la douleur (36%), le sommeil (35%), le stress (31%) et les nausées (30%).

La consommation quotidienne de cannabis était associée à une consommation quotidienne d’opioïdes illicites significativement plus faible (rapport de cotes ajusté de 0,50). Les auteurs ont conclu qu’en dépit des limites de l’étude, ces ” résultats fournissent des preuves d’observations longitudinales que le cannabis peut servir de complément ou de substitution à la consommation illicite d’opioïdes chez les consommateurs de médicaments souffrant de douleur chronique. ”

Lake S, Walsh Z, Kerr T, Cooper ZD, Buxton J, Wood E, Ware MA, Milloy MJ. Frequency of cannabis and illicit opioid use among people who use drugs and report chronic pain: A longitudinal analysis. PLOS x, 2019 Nov 19.

En bref

Brésil: Les lois autorisent les produits à base de cannabis à des fins médicales mais pas de culture dans le pays
Le régulateur pharmaceutique brésilien Anvisa a approuvé une réglementation pour le déploiement de produits à base de cannabis médicinal, mais lors d’un vote séparé, il a bloqué une proposition visant à autoriser les plantations nationales de cannabis médical. Anvisa a déclaré que les produits à base de cannabis ne seront disponibles à la vente que dans les pharmacies agréées et sur ordonnances.
Reuters du 3 décembre 2019

États-Unis: Avertissement des autorités sanitaires aux entreprises qui vendent du CBD
La Food and Drug Administration des États-Unis a envoyé des lettres d’avertissement à 15 entreprises pour avoir vendu illégalement des produits contenant du cannabidiol (CBD) d’une manière qui viole l’Amendement Fédéral sur la nourriture, les médicaments et les cosmétiques. La FDA a également publié une mise à jour pour les consommateurs, en détaillant plus largement les problèmes de sécurité concernant les produits à base de CBD. Sur la base du manque d’informations scientifiques soutenant la sécurité du CBD dans les aliments, la FDA indique également aujourd’hui qu’elle ne peut pas conclure que le CBD est généralement reconnu comme sûr par des experts qualifiés pour son utilisation dans l’alimentation humaine ou animale.
FDA du 25 novembre 2019

Science/Homme: Les dommages causés par le vapotage peuvent être causés par l’acétate de vitamine E
Une étude des maladies pulmonaires au Minnesota soutient l’idée qu’un composé connu sous le nom d’acétate de vitamine E, présent dans de nombreux produits du «marché noir», pourrait être responsable de graves conséquences pour la santé, y compris la mort, lors de l’utilisation de certains produits de vapotage. L’étude a constaté que bien que l’acétate de vitamine E ne soit pas trouvé dans la plupart des produits de vape illicites testés au Minnesota en 2018, un an plus tard (coïncidant avec la récente épidémie), presque tous ces échantillons contenaient le produit chimique.
Healthy Day du 26 novembre 2019

États-Unis: Une équipe de recherche obtient 3,5 millions de dollars pour la recherche sur le cannabis dans la douleur chronique
Ziva Cooper, directrice de recherche de l’UCLA Cannabis Research Initiative, a reçu une subvention de 3,5 millions de dollars de plusieurs Instituts National de la Santé pour mener une étude de cinq ans évaluant les effets analgésiques du cannabis et des cannabinoïdes. La subvention financera la première étude clinique de la Cannabis Research Initiative, qui a été fondée en 2017. Cooper a rejoint l’initiative en janvier en tant que sa première en tant que directeur de recherche.
News Medical Life Sciences 14 novembre 2019

Science/Homme: Le cannabis efficace dans un cas de mésothéliome métastatique
Les chercheurs d’un hôpital universitaire britannique ont présenté un rapport de cas d’un homme de 64 ans atteint de mésothéliome, où le CBD et le THC ont amélioré la maladie en 6 mois.
Hôpital Universitaire de St George, Londres, Royaume-Uni.
Dalgleish AG, et al. Respir Med Case Rep. 2019 Nov 21;29:100971.

Science/Homme: Selon une étude contrôlée par placebo le CBD a réduit l’anxiété chez les adolescents
Lors d’une étude avec 37 adolescents japonais, qui ont reçu 300 mg de CBD ou un placebo pendant 4 semaines, ” le CBD a considérablement réduit l’anxiété mesurée par les deux échelles. ” Les auteurs ont conclu que leurs résultats ” indiquent que le CBD pourrait être une option utile pour traiter l’anxiété sociale. ”
Institut de Recherche sur les Primates, Université de Kyoto, Inuyama, Japon.
Masataka N, et al. Front Psychol. 2019 Nov 8;10:2466.

Science/Animal: Les cannabinoïdes peuvent augmenter ou diminuer les effets de certains antidépresseurs
Lors d’une étude sur des souris, les résultats ont montrés ” que l’activation et l’inhibition des récepteurs CB1 ainsi que l’inhibition des récepteurs CB2 peuvent augmenter l’activité antidépressive de la tianeptine, alors que seule l’inhibition des récepteurs CB1 et CB2 a le potentiel d’augmenter l’activité antidépressive de l’agomélatine. ”
Département de Pharmacie Appliquée et Sociale, Université Médicale de Lublin, Pologne.
Poleszak E, et al. Pharmacol Biochem Behav.2019 Nov 27:172833.

Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans la gestion des symptômes du cancer
Selon une enquête qualitative auprès de 19 personnes ayant survécus au cancer, le cannabis médical pourrait ” offrir de potentiels avantages pour la gestion des symptômes et le soulagement des effets secondaires, en particulier pour réduire et gérer la douleur. ”
Département des Sciences Sociales Médicales, École de Médecine Feinberg de l’Université Northwestern, Chicago, États-Unis.
Victorson D, et al. Complement Ther Med. 2019 Dec;47:102204.

Science/Homme: Le CBD a été utile dans un cas très grave d’épilepsie due au syndrome de Lennox-Gastaut
Le cas très grave d’un homme de 28 ans atteint du syndrome de Lennox-Gastaut a été présenté, car il est resté sans crise après une combinaison de CBD et de médicaments anti-épileptiques.
Département de Pharmacie, Hôpital Royal Prince Alfred, Camperdown, Australie.
Capra S, et al. J Clin Pharm Ther. 2019 Nov 26.

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 a été utile dans le syndrome hépatorénal
Lors d’une étude avec des souris, l’activation du récepteur CB2 a été bénéfique dans le syndrome hépatorénal. Il s’agit d’une complication potentiellement mortelle d’une maladie du foie en phase terminale caractérisée par le déclin rapide de la fonction rénale.
Laboratoire de Physiologie Cardiovasculaire et des Lésions Tissulaires, National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism (NIAAA), États-Unis.
Trojnar E, et al. Free Radic Biol Med. 2019 Nov 23.

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 peut être utile contre la septicémie
Dans un modèle de septicémie sur des rats, l’activation du récepteur CB2 par le cannabinoïde synthétique JWH-133 a réduit les dommages au cerveau, au cœur, aux poumons, au foie et a montré plusieurs signes contre l’inflammation.
Département de Physiologie, Faculté de Médecine, Université Yozgat Bozok, Yozgat, Turquie.
Çakır M, et al. Int Immunopharmacol. 2019 Nov 22:105978.

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 par les agonistes naturel et synthétique a amélioré les signes d’inflammation de la vessie
L’agoniste naturel du récepteur CB2, le bêta-caryophyllène, et le cannabinoïde synthétique HU308 ont réduit les signes d’inflammation de la vessie (cystite interstitielle, CI). Les auteurs ont conclu que ces cannabinoïdes ” peuvent servir de traitement d’appoint et/ou alternatif pour atténuer les symptômes de l’inflammation et de la douleur dans la gestion de la CI. ”
Département d’Anesthésie, de Gestion de la Douleur et de Médecine Périopératoire, Université Dalhousie, Halifax, Canada.
Berger G, et al. Molecules. 2019;24(23).

Science/Animal: Une activité réduite du récepteur CB2 peut augmenter la prédisposition de crises d’épilepsies
Dans un modèle d’épilepsie chez le rat, une activité réduite du récepteur CB2 «est associée à une sensibilité accrue aux crises». Les auteurs ont conclu que l’activation du récepteur CB2 ” pourrait donc fournir une cible thérapeutique pour le traitement de certaines formes d’épilepsie. ”
Département de Génétique Humaine, Université Emory, Atlanta, États-Unis.
Shapiro L, et al. Epilepsia. 2019 Nov 22.

Science/Homme: Le cannabis peut être utile contre la vidange gastrique retardée (gastroparésie)
Selon une enquête auprès de 506 patients présentant des symptômes de gastroparésie (vidange gastrique retardée), 59 consommaient du cannabis. Les auteurs ont constaté que ” les patients souffrant de nausées et de douleurs abdominales sévères étaient plus susceptibles de consommer de la marijuana et de la percevoir comme bénéfique pour leurs symptômes. ”
Consortium NIH de Recherche Clinique sur la Gastroparésie, Bethesda, États-Unis.
Parkman HP, et al. Dig Dis Sci. 2019 Nov 22.

Science/Homme: Le CBDV peut avoir des effets sur le système glutamate-GABA chez les patients autistes
Lors d’une étude avec 34 hommes en bonne santé avec ou sans trouble du spectre autistique (TSA), le CBDV à une dose de 600 mg a eu des effets sur le système glutamate-GABA, mais il y avait des différences interindividuelles. Les auteurs ont écrit que ” les futures études devraient examiner l’effet du CBDV sur le comportement et si la réponse à une dose aiguë de CBDV pouvait prédire une réponse potentielle au traitement clinique dans le TSA. ”
Département des Sciences judiciaires et Neurodéveloppementales, Institut de Psychiatrie, de Psychologie et de Neurosciences, King’s College de Londres, Royaume-Uni.
Pretzsch CM, et al. Transl Psychiatry. 2019;9(1):313.

Science/Cellules: Une combinaison de CBD et de CBG peut être utile dans l’inflammation du système nerveux
Selon une étude avec des cellules nerveuses, une combinaison de CBD (cannabidiol) et CBG (cannabigerol) pourrait être efficace pour réduire l’inflammation du cerveau et des cellules nerveuses.
IRCCS Centre Neurolesi “Bonino Pulejo”, Italie.
Mammana S, et al. Medicina (Kaunas). 2019;55(11).

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

Bulletin traduit par l’UFCM I Care à partir de la version anglaise du bulletin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *