Bulletin IACM du 10 Août 2019

Kim UFCM Bulletins septembre 26, 2019

Science/Homme: La consommation de cannabis à l’adolescence n’est pas associée à des changements structurels du cerveau à l’âge adulte

Selon une vaste étude longitudinale, ” la consommation de cannabis chez les adolescents n’est pas associée à des différences structurelles dans le cerveau à l’âge adulte “. Les données de recherche du Département de Psychologie de l’Arizona State University de Tempe, aux États-Unis, proviennent de la Pittsburgh Youth Study – une étude longitudinale sur 1000 jeunes hommes. Ces garçons remplissaient chaque année une déclaration de consommation de cannabis depuis l’âge de 13 ans jusqu’à leur 19 ans. Un sous-ensemble de 181 de ces jeunes hommes, a subi une neuro-imagerie structurelle à l’âge adulte, alors qu’ils avaient en moyenne entre 30 et 36 ans.

Les chercheurs ont identifié quatre types d’adolescents consommateurs de cannabis: les non-utilisateurs / utilisateurs peu fréquents/ceux qui décrochent et les utilisateurs chroniques relativement fréquents. Les auteurs ont étudié 14 régions du cerveau et ont conclu que les garçons de différents sous-groupes ” ne différaient pas sur la structure du cerveau adulte dans les régions sous-corticales ou corticales présentant un intérêt “.

Meier MH, Schriber RA, Beardslee J, Hanson J, Pardini D. Associations between adolescent cannabis use frequency and adult brain structure: A prospective study of boys followed to adulthood. Drug Alcohol Depend. 2019 Jul 19;202:191-199.

Science/Homme: La consommation de cannabis réduit le risque de cancer chez les patients atteints de la maladie de Crohn

Lors d’une étude portant sur 6002 patients atteints de la maladie de Crohn et 1 481 patients atteints de colite ulcéreuse, l’usage de cannabis était associé à un risque moins élevé de développer un cancer colorectal, une anémie et de nécessiter une hospitalisation. Cependant, d’autres effets sur la santé étaient associés négativement à la consommation de cannabis et les effets sur la colite ulcéreuse étaient moins prononcés. Ceci est le résultat d’une enquête menée par Atlanta VA Medical Center à Decatur, USA. Les scientifiques ont utilisé les ensembles de données de l’échantillon national des patients hospitalisés (2010-2014) pour identifier les adultes hospitalisés pour la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

Sur les 6 002 patients atteints de la maladie de Crohn, il y avait 2 999 consommateurs de cannabis et sur les 1 481 patients atteints de colite ulcéreuse, il y avait 742 consommateurs de cannabis. Chez les patients atteints de la maladie de Crohn, la prévalence du cancer colorectal était de 0,3% chez les consommateurs de cannabis et de 1,2% chez les non-consommateurs. La maladie fistuleuse active ou la formation d’abcès intra-abdominal étaient néanmoins plus fréquentes chez les consommateurs de cannabis (9% contre 6%). La durée moyenne d’hospitalisation était plus courte (4,2 jours contre 5,0 jours), les frais d’hospitalisation des consommateurs de cannabis étant moins élevés. Chez les patients atteints de colite ulcéreuse, les consommateurs de cannabis étaient confrontés à la fréquence plus élevée de troubles des liquides et électrolytes (45% contre 30%) et d’hypovolémie (2,7% contre <11), mais avec une fréquence relativement plus faible d’infections postopératoires (<11 contre 3,4 %).

Desai R, Patel U, Goyal H, Rimu AH, Zalavadia D, Bansal P, Shah N. In-hospital outcomes of inflammatory bowel disease in cannabis users: a nationwide propensity-matched analysis in the United States. Ann Transl Med. 2019;7(12):252.

Etats-Unis: Les États veulent que le cannabis devienne plus vert alors que le cannabis légal se développe

Alors que de plus en plus d’États légalisent le cannabis à des fins récréatives et médicales, ils sont confrontés au fait que la production de cannabis implique d’utiliser de grandes quantités de pesticides, d’énergie et d’eau, tout en générant des tonnes de déchets de plantes et d’emballages. Le résultat est une mosaïque de réglementations sur l’air, l’eau, les pesticides et les déchets pour l’industrie dans des dizaines d’États, même si la substance reste illégale au niveau fédéral.

Des États comme le Michigan où l’Agence de Réglementation de la Marijuana commencera à accepter des licences commerciales en novembre, ont adopté des règles sur des questions telles que les eaux usées industrielles, les ressources en eau et la gestion des terres pour les producteurs de cannabis. L’Illinois, qui a légalisé le cannabis à des fins récréatives cette année, prendra en compte la planification environnementale, y compris les efforts de conservation et d’efficacité, dans la notation des applications des centres de culture. Le Colorado est en train de peaufiner certains éléments de ses réglementations en matière d’environnement et de durabilité du cannabis après être devenu le premier État à autoriser l’utilisation de cannabis à des fins récréatives en 2014.

Bloomberg Environment du 19 Juillet 2019

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une réduction du taux d’insuline à jeun chez les personnes souffrant d’obésité.

La consommation de cannabis a réduit les niveaux d’insuline à jeun et la résistance à l’insuline chez les adultes souffrants d‘obésité présentant une résistance élevée à l’insuline. Ceci est le résultat d’une étude menée auprès de 65 209 personnes dites obèses par des chercheurs de l’Institut National de la Santé Publique du Québec, Canada. Pour mesurer la résistance à l’insuline, ils ont utilisé HOMA-IR (évaluation du modèle d’homéostasie de la résistance à l’insuline). Les scientifiques ont utilisé les données de l’Enquête Nationale sur la Santé et la Nutrition (NHANES), un programme de recherche conçu pour évaluer l’état de santé et de nutrition des personnes aux États-Unis. Ils ont extrait des données de la NHANES 2009-2016.

D’après leurs résultats, ils ont conclu que la consommation de cannabis était associée à une réduction des taux d’insuline à jeun et du score HOMA-IR chez les adultes obèses aux États-Unis présentant un taux d’HOMA-IR supérieur à 2,13, mais pas chez ceux présentant un taux HOMA-IR inférieur à 2,13 ou supérieur à 5,72. Selon eux, “l’impact de la consommation de marijuana est le plus important après une exposition à long terme et est indépendante de l’IMC”. L’IMC ou indice de masse corporelle qui est une mesure de l’obésité.

Ngueta G. Impact of lifetime marijuana use on fasting plasma insulin levels and HOMA-IR score in obese adults with and without insulin resistance. Acta Diabetol. 2019 Jul 31.

En bref

Israël: Les patients affirment que les réglementations à venir sur le cannabis médical aggraveront leur situation
L’unité de cannabis médical israélienne s’emploie actuellement à mettre en œuvre de nouvelles réglementations sur le cannabis à usage médical, mais de nombreux patients affirment que ces réglementations entravent leur accès à des soins médicaux optimaux avec du cannabis. Les produits à base de cannabis médical sont censés être distribués dans les pharmacies conformément à la nouvelle réglementation, mais les pharmacies sont en rupture de stock pour ces produits dans tout le pays. Les nouvelles réglementations entraînent également une augmentation des prix du cannabis médical pour la plupart des patients.
HATSINOR of Channel 13

Europe: Un panel EURopéen soutient le cannabis des laboratoires GW Pharmaceuticals contre l’épilepsie
L’Epidyolex, un médicament contenant des extraits de CBD des laboratoires GW Pharmaceuticals, a reçu une recommandation favorable de l’approbation de mise sur le marché du panel de l’Agence EURopéenne du Médicament (AEM) pour son utilisation en tant que traitement supplémentaire pour deux types de crises. Le comité des médicaments à usage humain de l’AEM a autorisé la solution orale de cannabidiol à utiliser avec le clobazam pour traiter les convulsions associées au syndrome de Lennox-Gastaut ou au syndrome de Dravet chez les patients âgés de deux ans et plus. Les approbations finales sont à la charge de la Commission EURopéenne.
Reuters du 26 Juillet 2019

Thaïlande: Le cannabis parmi les priorités du nouveau gouvernement thaïlandais
Développer une industrie du cannabis à des fins médicales fait partie des priorités politiques du nouveau gouvernement thaïlandais, selon un document publié avant l’annonce officielle.
Reuters du 22 Juillet 2019

Royaume-Uni: Le gouvernement pourrait légaliser le cannabis sur un long terme
Les membres seniors de l’équipe numéro 10 de Boris Johnson veulent légaliser le cannabis. Suite à une visite révélatrice au Canada, un groupe multipartite de députés a déclaré que le Royaume-Uni pourrait légaliser la consommation de cannabis à des fins récréatives dans les cinq ans.
Buzzfeed of 31 July 2019
Grizzle of 29 July 2019

Etats-Unis: Le gouverneur Cuomo signe une loi décriminalisant le cannabis à New York
Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a signé un projet de loi visant à dépénaliser la possession de moins de 2 onces (environ 56 g) de cannabis et a réduit l’amende pour possession illégale.
UPI du 29 Juillet 2019

Royaume-Uni: Le cannabis médical pour un garçon écossais souffrant d’épilepsie
Une mère qui, auparavant, devait importer dans le pays de l’huile de cannabis illégalement pour traiter l’épilepsie de son fils est devenue la première personne en Écosse à pouvoir s’approvisionner légalement.
The National du 22 Juillet 2019

Pays-Bas: Les Pays-Bas augmenteront leurs exportations de cannabis vers l’Allemagne de 1 000 kilogrammes par an
Le ministre des Affaires Médicales des Pays-Bas a informé le parlement néerlandais que les exportations de fleurs de cannabis à des fins médicales en Allemagne augmenteraient cette année. Dans une lettre datée du 12 juillet, le Ministre néerlandais a expliqué que la demande pour une augmentation émanait de son homologue allemand, qui avait demandé une augmentation du volume annuel de fleurs de cannabis médical expédiées des Pays-Bas vers l’Allemagne, passant ainsi de 1 500 kilogrammes à 2 500 kilogrammes.
Marijuana Business Daily du 19 Juillet 2019

Science/Homme: Le cannabis et la physiothérapie peuvent avoir des effets additifs sur la spasticité de la SP
Une étude observationnelle portant sur 297 patients atteints de SEP a montré que la physiothérapie pouvait améliorer la réponse globale et la persistance à un traitement à base d’extrait de cannabis Sativex.
Hôpital Centre Sant’Andrea, Université Sapienza de Rome, Italie.
Grimaldi AE, et al. PLoS One. 2019;14(7):e0219670.

Science/Cellules: Le cannabichromène est un agoniste des récepteurs CB2
La recherche avec des cellules montre que le cannabichromène (CBC) est un agoniste des récepteurs CB2. Les auteurs ont écrit que ” le CBC peut contribuer à l’efficacité thérapeutique potentielle de certaines préparations de cannabis, potentiellement par le biais d’une modulation de l’inflammation médiée par le CB2 “.
Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université Macquarie, Sydney, Australie.
Udoh M, et al. Br J Pharmacol. 2019 Aug 1.

Science/Animal: L’augmentation des endocannabinoïdes a des effets importants sur l’inflammation de la peau
Des recherches menées sur des souris ont montré que l’inhibition de la dégradation des endocannabinoïdes par différentes substances synthétiques avait ” un effet significatif sur la réparation de la barrière cutanée, la prolifération/différenciation épidermique et l’inflammation “.
Département de Dermatologie, Université de Kiel, Allemagne.
Proksch E, et al. Exp Dermatol. 2019 Jul 27.

Science/Animal: Le CBD a montré des effets positifs sur la cognition dans un modèle de schizophrénie chez le rat
De nouvelles données de recherche avec un modèle de schizophrénie chez le rat ” soutiennent les avantages thérapeutiques du CBD sur la mémoire de reconnaissance et la sociabilité (…), elles fournissent également un aperçu des changements neurochimiques pouvant sous-tendre aux bénéfices thérapeutiques de ce dernier “.
École de Médecine, Université de Wollongong, Australie.
Osborne AL, et al. Brain Behav Immun. 2019 Jul 19.

Science/Animal: Les cannabinoïdes ont eu un effet positif sur l’inflammation dans un modèle de SEP en modifiant les bactéries intestinales
Sur un modèle animal atteint de sclérose en plaques (encéphalomyélite auto-immune), le THC et le CBD ont considérablement réduit l’inflammation en diminuant le nombre de cytokines pro-inflammatoires (interleukine-17, interféron gamma). Les enquêtes ont également montré un effet positif sur les bactéries intestinales. Les auteurs ont écrit que le THC et le CBD peuvent ” supprimer la neuro-inflammation en prévenant la dysbiose microbienne observée au cours de l’EAE (encéphalomyélite auto-immune expérimentale) et en promouvant un microbiote intestinal sain “.
Département de Pathologie, Microbiologie et Immunologie. École de Médecine de l’Université de Caroline du Sud, Columbia, États-Unis.
Al-Ghezi ZZ, et al. Brain Behav Immun. 2019 Jul 26.

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 réduit l’allodynie causée par le VIH
Des études, avec des souris, sur l’activation du récepteur CB2 avec plusieurs cannabinoïdes synthétiques ont montré que les agonistes des récepteurs CB2 manifestaient des effets anti-allodyniques aigus sur la douleur neuropathique induite par l’infection du rétrovirus, mais pas sur le long terme.
Laboratoire de Neurovirologie, Département de Médecine, Université du Minnesota, Minneapolis, MN 55455, USA.
Sheng WS, et al. Pain Res Manag. 2019;2019:1260353.

Science/Homme: Les préparations orales de cannabis sont de plus en plus utilisées aux États-Unis
Les préparations orales de cannabis (“produits alimentaires”) sont de plus en plus utilisées aux États-Unis. La plupart des participants ont déclaré avoir vécu des expériences négatives en raison de doses trop élevées. Les auteurs ont relevé que: ” malgré ces expériences inconfortables, la grande majorité des participants utilisaient à nouveau des produits comestibles à base de cannabis “. Ils ont également déclaré que ” l’expérience avait au moins un sens significatif et qu’elle ne signalait pas de problèmes significatifs associés à l’expérience.”
Département de Psychologie, Université d’État de New York, Albany, États-Unis.
Farmer S, et al. J Psychoactive Drugs. 2019 Jul 29:1-8.

Science/Cellules: Le CBD présente des effets anticancéreux sur les cellules cancéreuses de l’estomac chez l’homme
Lors d’une étude portant sur des cellules cancéreuses de l’estomac chez l’homme, le CBD a mis en évidence plusieurs effets anticancéreux, notamment l’induction de l’apoptose, un mécanisme de mort cellulaire programmée, en augmentant le nombre d’espèces réactives de l’oxygène.
École de Médecine Traditionnelle Chinoise et Occidentale Intégrée, Université de Médecine de Binzhou, Yantai, Chine.
Zhang X, et al. Biomolecules. 2019;9(8)

Science/Animal: Un dérivé synthétique du cannabigérol peut être utile dans la maladie de Parkinson
Dans un modèle murin atteint de la maladie de Parkinson, un dérivé synthétique (VCE-003.2) du cannabinoïde naturel (CBG) a montré des effets neuroprotecteurs. Les auteurs ont écrit que ” cette étude ouvre la possibilité de poursuivre le développement du VCE-003.2 par voie orale en clinique “.
Faculté de Médecine, Université Complutense, Madrid, Espagne.
Burgaz S, et al. Molecules. 2019;24(15).

Science/Homme: La consommation de cannabis à des fins médicales n’entraîne pas une augmentation de l’abus d’opioïdes
Selon une enquête menée auprès de 1295 usagers de cannabis à des fins médicales, 707 usagers de cannabis à des fins médicales et non-médicales, ainsi que 18 666 usagers de cannabis à des fins non-médicales, le risque de développer un trouble de la consommation d’opiacés sur ordonnance chez les consommateurs de cannabis non médicaux était accru. Les auteurs ont écrit: ” La consommation de cannabis à des fins médicales, cependant, n’était pas associée au trouble de la consommation d’opioïdes soumise par prescription “.
Département de Médecine Familiale et de Santé Publique, Université de Californie à San Diego, La Jolla, États-Unis.
Liang D, et al. Drug Alcohol Rev. 2019 Jul 25. [in press]< /a>

Science/Homme: La concentration de récepteurs CB2 est augmentée chez les patients atteints du syndrome du côlon irritable
La concentration des récepteurs CB2 et de certains récepteurs opiacés a augmenté dans la muqueuse des patients atteints du syndrome du côlon irritable. Les scientifiques ont écrit que leurs recherches ” suggèrent que les systèmes opioïdes et cannabinoïdes jouent un rôle compensateur lié à l’immunité dans la douleur viscérale chez les patients souffrant du SCI “.
École de Médecine David Geffen, Université de Californie à Los Angeles, États-Unis.
Dothel G, et al. Neurogastroenterol Motil. 2019 Jul 23:e13688.

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à des conséquences défavorables sur la grossesse chez les jeunes femmes
Sur un échantillon de 1 206 jeunes femmes enceintes (âgées de 13 à 22 ans), 17,5% avaient déjà consommé du cannabis, ces dernières présentaient un risque élevé d’accouchement prématuré, de désordres hypertensifs de la grossesse et de mortinatalité. 34% des femmes qui ne consommaient pas de cannabis ont rencontrés des problèmes lors de l’accouchement contre 46% pour les consommatrices de cannabis.
École de médecine de l’Université du Colorado, Aurora, États-Unis.
Rodriguez CE, et al. BJOG. 2019 Jul 23.

Science/Homme: La combinaison de THC et de CBD s’est avérée efficace pour réduire les crises d’épilepsies chez l’enfant
Dans une petite étude portant sur 7 participants souffrant d’épilepsies infantile, un extrait de cannabis avec un rapport THC/CBD de 1/20 a été bien toléré par tous les patients jusqu’à une dose quotidienne de 10-12 mg de CBD par kilogramme et ont présenté une amélioration de la fréquence des crises.
Initiative de Recherche sur les Cannabinoïdes de la Saskatchewan, Université de la Saskatchewan, Canada.
Huntsman RJ, et al. Front Neurol. 2019 Jul 3;10:716.

Science/Animal: Un cannabinoïde synthétique s’est révélé efficace chez un modèle animal souffrant de migraines
Chez le rat souffrant de migraines, le cannabinoïde synthétique WIN 55,212-2 a été efficace. Les auteurs ont écrit que leurs données ” corroboraient l’argument selon lequel l’activation des récepteurs CB1 et CB2 par WIN 55.212-2 pourrait être considérée comme un nouveau médicament contre la migraine “.
Département de Neurologie, Université des Sciences Médicales de Kashan, Iran.
Vosough EM, et al. Life Sci. 2019 Jul 19:116670.

Science/Animal: Le CBD peut améliorer la récupération des comportements appris à la suite d’une lésion cérébrale
Lors d’une étude avec des oiseaux chanteurs, l’administration de CBD a permis de réduire le temps nécessaire pour récupérer la mémoire de leurs chansons après une lésion cérébrale. Les auteurs ont écrit que les résultats ” suggèrent que le CBD promet d’améliorer la récupération fonctionnelle des comportements appris complexes à la suite d’une lésion cérébrale “.
Département de Pharmacologie et de Toxicologie, École de Médecine ECU Brody, Greenville, États-Unis.
Alalawi A, et al. Neuropharmacology. 2019 Jul 17:107716.

Science/Homme: Aucune association pertinente entre les lois sur le cannabis médical et l’abus d’opioïdes
Lors d’une vaste enquête menée auprès de 627 000 personnes entre 2004 et 2014, les chercheurs ont ” trouvé peu de preuves d’un lien entre l’adoption de la loi sur la marijuana à des fins médicales et l’usage d’opioïdes délivrés sur ordonnance non médicale ou d’un trouble de l’usage des opioïdes prescrits chez les consommateurs d’opioïdes délivrés sur ordonnance “.
École de Santé Publique Mailman, Département d’Epidémiologie, Université Columbia, New York, États-Unis.
Segura LE, et al. JAMA Netw Open. 2019;2(7):e197216.

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

 

Bulletin traduit par l’UFCM I Care à partir de la version anglaise du bulletin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *