Bulletin IACM du 05 Mai 2019

Jacques UFCM Bulletins mai 16, 2019

Science/Homme: Les patients atteints de SEP prenant du cannabis ont pu réduire leur consommation d’opioïdes et de benzodiazépines

Selon un examen rétrospectif des dossiers de 77 patients, chez qui on avait diagnostiqué la sclérose en plaques avec comme traitement du cannabis qui a permis de réduire d’un tiers la consommation d’autres médicaments, y compris les opioïdes. Des scientifiques du Dent Neurologic Institute Amherst, à New York, aux États-Unis, ont publié les résultats de leur étude dans le journal Neurology.

L’amélioration subjective confirmée par les patients était considérable, avec soulagement de la douleur (71%), de la spasticité (43%) et du sommeil (42%). En outre, 34% des patients ont été en mesure de réduire ou d’arrêter d’autres médicaments, notamment des opioïdes, des stimulants et des benzodiazépines. Un faible taux d’abandon (14%) a été observé, le plus souvent en raison de son coût (36%) et de son manque d’efficacité (36%).

McCormack K, Lewandowski e, Rainka M, Aladeen T, Westphal E, Mazhari A, Mechtler L. Multiple Sclerosis and Use of Medical Cannabis: A Retrospective Review Evaluating Symptom Outcomes. Neurology Apr 2019, 92 (15 Supplement) P5.2-106;

Science/Homme: Le cannabis motive à faire plus d’exercice

Selon un sondage en ligne mené auprès de 605 personnes vivant dans des États ayant un accès légal complet au cannabis, les utilisateurs ont déclaré avoir participé à plus de minutes d’exercice aérobie et anaérobie par semaine. Des chercheurs de l’Université du Colorado à Boulder, aux États-Unis, ont indiqué que l’étude constituait une étape importante dans la clarification de la consommation de cannabis par des exercices chez les adultes dans les États dotés de marchés légaux du cannabis, et fournissait des orientations pour les axes de recherche futurs.

Les résultats ont indiqué que la majorité (81,7%) des participants ont recommandé de consommer du cannabis en même temps que l’exercice, et ceux qu’ils l’ont fait avaient tendance à être plus jeunes et étaient plus susceptibles d’être des hommes. En outre, la majorité des participants qui ont recommandé de consommer du cannabis peu de temps avant/après l’activité physique ont déclaré que cela leur permettait de mieux profiter de l’activité physique et d’en récupérer, et environ la moitié a indiqué que cela augmentait leur motivation à s’exercer.

YorkWilliams S, Gust C, Mueller R, Cinnamon L, Hutchison K, Gillman A, Bryan A. The New Runner’s High? Examining Relationships Between Cannabis Use and Exercise Behavior in States with Legalized Cannabis. Public Health. 2019 Apr 19.

En bref

Science/Homme: Le système endocannabinoïde présente une activité réduite chez les patients présentant un trouble de stress post-traumatique
Dans le cadre d’une étude portant sur 20 patients souffrant de syndrome de stress post-traumatique et de sujets sains contrôlés, les chercheurs ont étudié les taux sanguins d’endocannabinoïdes anandamide (AEA), de 2-AG (2-arachidonoylglycérol) et d’oléoyléthanolamine (OEA) après un effort physique et un stress psychosocial. Seuls les témoins en bonne santé ont présenté une augmentation significative des taux de 2-AG après l’exercice et le stress psychosocial. Les chercheurs ont écrit que ces données fournissent des preuves préliminaires que le système endocannabinoïde “est hypoactif dans le SSPT après une exposition à des facteurs de stress physiques et psychosociaux”.
Département de Kinésiologie, Université de Wisconsin-Madis markiert rasch, États-Unis.
Crombie KM, et al. Biol Psychol. 2019;145:1-7.

Science/Homme: Les endocannabinoïdes contribuent à l’amélioration des effets de l’exercice sur l’humeur chez les patients souffrant de dépression majeure
Le sang a été prélevé chez 17 femmes présentant un trouble dépressif majeur avant et 10 minutes après l’exercice. Il y avait des élévations significatives des niveaux d’anandamide et d’oléoyléthanolamine et il y avait des associations négatives entre les changements d’anandamide et les états de l’humeur. Les chercheurs ont conclu que le système endocannabinoïde “contribue aux effets stimulants sur l’humeur des exercices aigus prescrits” dans le trouble dépressif majeur.
Département de Kinésiologie, Iowa State University, Ames, États-Unis.
Meyer JD, et al. Med Sci Sports Exerc. 2019 Apr 8.

France: Conférence sur le cannabis en médecine
La 8ème Conférence sur le Cannabis en Médecine de l’UFCM-I-Care aura lieu le 28 Juin à Strasbourg.
Site web de la conférence

Hollande: Procès sur la croissance légale du cannabis pour des utilisateurs adultes
Le gouvernement néerlandais poursuivra les expériences de production réglementée de cannabis impliquant 10 producteurs agréés, selon les plans détaillés. L’expérience tant attendue de la culture réglementée est censée éliminer la zone grise entre la vente de cannabis dans les coffee-shop autorisée et la culture et l’approvisionnement illégaux. Les plans, qui ont été mis en consultation l’année dernière, indiquent que les 10 producteurs devront tous produire au moins 10 types différents de produits à base de cannabis et que leurs contenus en THC devront être clairement indiqués sur l’emballage. En outre, les ministres ont confirmé qu’un minimum de 6 et un maximum de 10 collectivités locales participeraient aux essais, qui dureront au moins quatre ans.
BusinessSociety du 11 Avril 2019

Science/Animal: L’administration de THC peut réduire l’abus d’opioïdes
Les rats ont été entraînés à s’auto-administrer par voie intraveineuse de l’oxycodone, un opioïde. S’ils ont reçu du THC par inhalation ou par injection, les doses auto-administrées d’opioïdes ont été réduites. Dans d’autres études, les chercheurs ont observé des effets additifs de l’oxycodone et du THC sur la réduction de la douleur. Ils ont conclu que “ces données démontrent les effets additifs du THC et de l’oxycodone et suggèrent l’utilisation potentielle du THC pour améliorer l’efficacité thérapeutique et réduire l’abus d’opioïdes”.
Département des Neurosciences, Scripps Research Institute, La Jolla, États-Unis.
Nguyen JD, et al. Neuropharmacology. 2019;151:127-135.

Science/Homme: Les extraits de CBD peuvent améliorer la qualité de vie des patients épileptiques sans influence sur les crises
Lors d’une étude ouverte, les patients atteints d’épilepsie résistante au traitement ont reçu l’extrait de CBD Epidiolex à partir de 5 mg/kg/jour et jusqu’à 50 mg/kg par jour. 53 patients ont pu participer à l’étude. Il y avait une amélioration significative de la qualité de vie après un an de traitement. Cette amélioration n’était pas associée aux changements de la gravité des crises.
Département de Neurologie, Université de l’Alabama à Birmingham, États-Unis.
Gaston TE, et al. Epilepsy Behav. 2019;95:10-17.]

Science/Homme: Le risque d’une consommation problématique de cannabis dépend du motif de la consommation
Lors d’une étude portant sur 468 adultes, les principales raisons de la consommation de cannabis étaient de renforcer les sentiments positifs (35%), les habitudes (29%) et de faire face aux sentiments négatifs (25%). Faire face aux sentiments négatifs était associé au risque le plus élevé de consommation problématique de cannabis.
Université de Barcelone, Espagne.
Casajuana Kögel C, et al. Adicciones. 2019;0(0):1221.

Science/Cellules: L’extrait de CBD a des effets différents sur les globules blancs par rapport au CBD isolé
Lors d’une étude sur les globules blancs, un extrait de CBD standardisé sur 5% de CBD et du CBD isolée ont inhibés la migration cellulaire, le développement d’espèces oxygénées réactives et la production de TNF-alpha. Cependant, l’inhibition de la migration cellulaire et de la production de la cytokine pro-inflammatoire TNF-alpha était plus forte qu’avec le CBD isolé “suggérant qu’au-delà du CBD, d’autres composants de la plante de cannabis pourraient contribuer aux effets biologiques de l’extrait”.
Centre de Recherche en Pharmacologie Médicale, Université d’Insubria, Varese, Italie.
Mabou Tagne A, et al. Int J Mol Sci. 2019;20(8).

Science/Homme: Des doses élevées de CBD peuvent augmenter les concentrations sanguines de tacrolimus
Un patient, qui a reçu une dose quotidienne de 2000 à 2900 mg de CBD, a présenté une augmentation d’environ 3 fois de tacrolimus dans le sang. Cela peut être dû aux mêmes voies métaboliques des 2 médicaments dans le foie.
Département de Médecine Interne, Faculté de Médecine de l’Université de Cincinnati, États-Unis.
Leino AD, et al. Am J Transplant. 2019 Apr 23.

Science/Homme: Des doses élevées de THC peuvent endommager l’ADN
Lors d’une étude portant sur des rats recevant du THC à des doses orales quotidiennes de 7 mg/kg de poids corporel, les chercheurs ont découvert des lésions de faible niveau de l’ADN dans les globules blancs et les cellules du cerveau.
Institut de recherche médicale et de santé au travail, Zagreb, Croatie.
Kopjar N, et al. Molecules. 2019;24(8).

Science/Animal: Le système endocannabinoïde module les symptômes de la schizophrénie
Dans un modèle murin de schizophrénie, caractérisé par une activité locomotrice accrue et une altération de la mémoire, l’augmentation des taux d’endocannabinoïdes a influencé les symptômes de manière dose-dépendante. Une faible dose d’un inhibiteur de la dégradation des endocannabinoïdes (URB 597) réduisait les troubles de la mémoire, tandis qu’une dose plus élevée augmentait les troubles de la mémoire.
Département de Pharmacologie et de Pharmacodynamique, Université de Médecine de Lublin, Pologne.
Kruk-Slomka M, et al. Mol Neurobiol. 2019 Apr 19.

Science/Animal: Des dérivés du CBD ont été développés pour permettre une meilleure pénétration dans les tissus oculaires
Dans le but de traiter la douleur et l’inflammation induites par la rétinopathie diabétique, les scientifiques ont mis au point des dérivés du CBD, qui pénètrent mieux dans les tissus oculaires du lapin comparé au CBD.
Département de Pharmacie et de Distribution de Médicaments, École de Pharmacie, Université du Mississippi, Oxford, États-Unis.
Taskar P, et al. J Ocul Pharmacol Ther. 2019 Apr 18.

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

Bulletin traduit par l’UFCM à partir de la version anglaise du bulletin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *