IACM-Bulletin du 24 Juillet 2012

La compagnie Tikun Olam a développé une variété de cannabis contenant 15,8% de CBD (cannabidiol) et moins de 1% de THC. Cette variété a été appelée Avidekel et est sans effet psychotropes. Raphael Mechoulam, professeur de chimie médicinale à l’Université hébraique de Jérusalem, a indiqué que ce pourrait être un produit anti-inflammatoire puissant. Ruth Gallily, professeure émérite d’immunologie de l’Hebrew University, travaille pour la compagnie Tikun Olam, et a mené pendant plus de 12 ans des recherches sur le CBD. Les effets de l’Avidekel ont été évalués sur des souris, et des essais cliniques devraient débuter d’ici quelques mois.

De nombreux effets du cannabis sont dus au THC, qui produit aussi des effets psychotropes. « Souvent l’effet high (ivresse cannabique) n’est pas celui recherché par les patients, c’est au contraire un effet secondaire indésirable, » indique Zack Klein, Directeur du Département de développement de la compagnie Tikun Olam. L’Avidekel est une nouvelle variété d’une plante dont l’usage médicinal est autorisé en Israël, et rien n’empêche donc les patients déjà traités avec du cannabis d’utiliser l’Avidekel. Klein indique que dix patients l’utilisent déjà depuis 6 mois.

Reuters du 3 juillet 2012

Canada/Etats-Unis: cours de médicine sur l’usage du cannabis
Un cours intitulé « Le cannabis en médecine : initiation pour le personnel de santé » aura lieu à l’université de Californie. Le CCIC (Canadian Consortium for the Investigation of Cannabinoids), l’université de Californie et la société SCC(Society of Cannabis Clinicians) parrainent ce programme éducatif à San Francisco le 24 octobre 2012 and à Los Angeles le 25 octobre 2012.

Canada: deux tiers des Canadiens sont favorables à la dépénalisation du cannabis
Un sondage récent indique que 66% des Canadiens sont favorables à la dépénalisation de la possession de petites quantités de cannabis, ainsi qu’à la fin des amendes et des pénalités pour simple possession.
UPI du 2 juillet 2012

Science/Royaume-Uni: des études sur le traitement de l’obésité avec du CBD et du THCV sont en cours
La compagnie GW Pharmaceuticals indique que quatre études cliniques relatives aux liens entre deux cannabinoïdes naturels et les maladies de l’obésité sont en cours. Les cannabinoïdes sont le cannabidiol (CBD) et la tétrahydrocannabivarine (THCV), qui lors des études, ont fait diminuer l’appétit des animaux. Les composés ont aussi un effet notoire sur le niveau de graisse du corps et l’insuline, une hormone qui contrôle le niveau de sucre dans le sang.
UPI du 8 juillet 2012

Science/Homme: le statut actuel du cannabis n’est pas défendable
La classification actuelle du cannabis, aux Etats-Unis, dans la classe des narcotiques les plus puissants n’est pas justifiée, compte tenu de l’état des connaissances scientifiques. Les auteurs ont écrit : « Etant donné les preuves maintenant disponibles, la classification dans la classe I n’est plus défendable ; ce n’est pas vrai que le cannabis n’a aucune valeur médicinale et que l’information sur sa sureté fait défaut. »
Center for Medicinal Cannabis Research; University of California, San Diego, USA.
Grant I, et al. Open Neurol J 2012;6:18–25.

Science/Animal: l’anandamide améliore la parodontite
L’endocannabinoïde anandamide a amélioré la parodontite des rats. La parodontite est une maladie inflammatoire qui affecte les gencives, c’est-à-dire les tissus autour de la dent. L’injection locale d’anandamide a réduit la concentration des cytokines liées à l’inflammation, c’est à dire le facteur alpha de nécrose tumorale. Cet effet a été transmis par les récepteurs cannabinoïdes.
Department of Physiology, School of Dentistry, University of Buenos Aires, Argentina.
Rettori E, et al. Neuroimmunomodulation, 2012;19(5):293-303.

Science/Homme: le système endocannabinoïde est lié à la réactivité émotionnelle
Certaines variations de la molécule responsable de la dégradation de quelques endocanabinoïdes ont été associées à l’accroissement de la réactivité émotionnelle. Cette molécule est appelée FAAH (hydrolase de l’amide des acides gras). L’étude a été conduite sur 67 personnes dont la FAAH avait subi une variation génétique. Les auteurs ont conclu que leurs résultats mettent en avant l’importance du système endocannabinoïde du point de vue de la réactivité émotionnelle comme endophénotype central sous-jacent à des troubles psychiatriques. »
Department of Psychology, University of Würzburg, Germany.
Conzelmann A, et al. Psychopharmacology (Berl). 10 juillet 2012. [in press]

Science/Homme: le stress augmente la concentration d’endocannabinoïdes
Il a été montré que le stress fait augmenter les concentrations d’anandamide et d’autres endocannabinoïdes (eCBs) dans le sang de sujets sains. Les concentrations de 71 sujets sains ont été mesurées après une tâche psychologique source de stress et une n’entraînant pas de stress. Les chercheurs ont aussi trouvé qu’un taux élevé de stress avant le test était associé à des nivaux bas de concentration d’anandamide. Ils ont conclu que les résultats montrent qu’en cas d’anxiété, les eCBS jouent un rôle protecteur.
Department of Psychiatry, University of Muenster, Germany.
Dlugos A, et al. Neuropsychopharmacology. 4 juillet 2012. [in press]

Science/Homme: augmentation du nombre de récepteurs CB2 dans le cerveau de patients atteints de la maladie d’Alzheimer
Comparé à des sujets du même âge, la densité de récepteurs CB2 est 40% plus élevé dans le cortex frontal de patients souffrants de la maladie d’Alzheimer. Les auteurs ont indiqué que ces résultats pourraient constituer la base pour de nouvelles thérapies basées sur les récepteurs CB, et/ou une nouvelle approche quant au diagnostic.
Department of Pharmacology, University of Navarra, Pamplona, Spain.
Solas M, et al. Neurobiol Aging.2 juillet 2012. [in press]

Science/Homme: en cas de sevrage de cannabis, la quétapine n’a pas d’effet
L’antipsychotique quétapine n’est pas efficace dans le cas du sevrage de consommateurs réguliers de cannabis. Il a été administré à 14 volontaires, qui fumaient environ une dizaine de cigarettes de cannabis par jour, un placébo ou de la quétapine pendant 15 jours. Les auteurs ont conclu : « les résultats ne suggèrent pas que la quétapine soit efficace pour le traitement du sevrage de la dépendance au cannabis. »
Division on Substance Abuse, New York State Psychiatric Institute and Department of Psychiatry, Columbia University, New York, USA.
Cooper ZD, et al. Addict Biol. 28 juin 2012. [in press]

Science/Cellules: le CBD protège certaines cellules du cerveau de la mort programmée
La sclérose en plaque est associée à une perte des oligodendrocytes, des cellules glia, qui isolent certaines projections minces (axones) des cellules nerveuses du système nerveux central. Lors de l’expérimentation cellulaire, le cannabinoïde naturel cannabidiol CBD, a protégé les oligodendrocytes de l’apoptose (mort programmée des cellules).
Department of Functional and Systems Neurobiology, Neuroimmunology Group, Cajal Institute, Madrid, Spain.
Mecha M, et al. Cell Death Dis, 2012;3:e331.

Science/Animal: augmentation des récepteurs cannabinoïdes chez les chiens atteints d’une dermatose atopique
Le nombre des récepteurs CB1 et CB2 a augmenté dans la peau de chiens atteints de dermatose atopique. Les auteurs ont écrit que le système endocannabinoïde « pourrait être une cible dans le cadre d’un traitement des troubles inflammatoires et immunitaires, comme les maladies allergiques des chiens. »
Department of Animal Pathology, Faculty of Veterinary Medicine, University of Pisa, Italy.
Campora L, et al. Am J Vet Res, 2012;73(7):988-95.

Il y a un an

Il y a deux ans

Laisser une réponse


un + = 3

Newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter et recevoir toutes les dernières actualités du cannabis médicinal et de l'association UFCM, indiquez votre adresse email ci-dessous: