Cannabis: première autorisation

Article paru dans le journal, Point 24,  le 10/11/10, écrit par Ralph di Marco, cliquez ici pour voir l’article

Les médecins ont le droit de prescrire (sous certaines conditions) des médicaments à base de cannabis
au Luxembourg. C’est ce qu’a fait savoir hier le ministre de la Santé, suite à une lettre ouverte de Jean
Colombera.

Dr Colombera et Dr Courtney, répondant aux questions des journalistes



Suite à la lettre ouverte du Dr Jean Colombera, le ministre de la Santé a fait savoir hier que dorénavant les médecins ont le droit de prescrire des médicaments cannabinoïdes au Luxembourg. Un premier pas selon les défenseurs du cannabis qui ne comptent pas s’arrêter là. Une pétition vient d’être lancée.

Dans sa lettre ouverte, Jean Colombera avait donné une liste de patients souffrant de graves maladies et qui ont absolument besoin de cannabis à doses thérapeutiques. Dans sa réponse, qui est tombée hier, le ministre Mars Di Bartolomeo a fait savoir que les médicaments cannabinoïdes disposant d’une autorisation de mise sur le marché (donc produits par des groupes pharmaceutiques ayant les moyens pour la financer), peuvent être prescrits au Luxembourg.

Une décision qu’approuve le Dr Colombera: «Je suis content pour les patients. Le ministre a légèrement ouvert la porte. C’est bien…mais ce n’est malheureusement pas assez.»

Du cannabis en pharmacie
L’UFCM (Union francophone pour les cannabinoïdes en médecine), dont le médecin est le président, voudrait que la plante en elle-même soit autorisée. Ceci surtout parce que, contrairement aux médicaments (même les cannabinoïdes), il n’y a pas d’effets secondaires: «Nous voulons le même modèle qu’aux Pays-Bas: produire du cannabis et le vendre en pharmacie, sous prescription médicale.» Il s’agira aussi de renforcer les recherches au Luxembourg sur les bienfaits du cannabis

Hier, Jean Colombera a rappelé d’ailleurs que le cannabis (sous forme thérapeutique) n’est pas une drogue: à condition de ne pas le fumer (mais de le consommer sous forme de thé ou de jus) et de respecter le dosage. Les responsables de l’UFCM ont d’ailleurs lancé une pétition pour la légalisation du cannabis thérapeutique.

Laisser une réponse


deux × = 12

Newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter et recevoir toutes les dernières actualités du cannabis médicinal et de l'association UFCM, indiquez votre adresse email ci-dessous: