Certains patients atteints de SEP témoignent d’une réduction de leurs tremblements musculaires. En 1983, lors d’une étude menée auprès de 8 patients SEP, à qui l’on avait administré un traitement de 5 à 15 mg de Dronabinol, une amélioration considérable des importants tremblements a été observée chez deux d’entre eux. Chez les 6 autres patients, aucune amélioration notable n’a pu être constatée (Clifford, 1983). Lors d’une étude plus récente, menée en Grande-Bretagne, auprès de patients SEP souffrant de tremblements, l’administration par voie orale d’un produit extrait du cannabis n’a pas non plus apporté de bénéfice thérapeutique significatif. Il semblerait que peu de patients présentant ce symptôme répondent à cette forme de traitement.
En revanche, aucune étude clinique n’est disponible à ce jour pour répondre à la question de savoir si les produits dérivés du cannabis présentent un bénéfice thérapeutique contre les tremblements. Ces troubles sont principalement observés chez des personnes âgées dont une main tremble de façon ininterrompue rendant quasi impossible le simple fait de tenir
une tasse. Il y a quelques années, une patiente SEP âgée, qui prenait un traitement à base de Dronabinol, m’a raconté que sa soeur avait essayé une de ses gélules de 2,5 mg de Dronabinol, et qu’ensuite les tremblements continuels avaient diminués progressivement. L’effet qui s’est produit vers midi a duré jusqu’au soir.

 Laissez une réponse

  • (Se sera pas publier)