Une étude menée pendant six semaines auprès de 139 malades du sida a permis d’étendre les applications du Marinol® (préparation à base de THC autorisée aux États-Unis) pour lutter contre la perte de l’appétit (anorexie) ou la maigreur extrême (cachexie) des patients (Beal, 1995). Comparé au placebo, le Marinol® a stimulé l’appétit et a réduit la perte de poids. De plus, il a atténué les nausées et amélioré le moral des participants à l’étude.
Une enquête menée par l’Association allemande d’aide aux malades du sida a permis d’étudier 136 autres cas. Sur la question de leurs expériences personnelles en matière de consommation de cannabis, 55 % des personnes interrogées ont déclaré avoir une grande expérience, 16 % peu d’expérience et 29 % aucune expérience (Barsch, 1996). Parmi les consom-mateurs de cannabis expérimentés, 72 % ont jugé l’effet du cannabis positif, 21 % parfois positif et parfois négatif et 7 % seulement négatif. En résumé, les patients atteints du sida utilisent surtout du cannabis pour réduire les angoisses et les tensions, pour retrouver de l’appétit et du poids ainsi que pour atténuer les douleurs.

 Laissez une réponse

  • (Se sera pas publier)