Des observations récentes révèlent une stimulation de la formation de matière osseuse par les endocannabinoïdes (Mechoulam, 2003). Chez des souris ayant reçu régulièrement l’endocannabinoïde 2-AG, la formation osseuse a augmenté proportionnellement au dosage du traitement. Pour mener cet essai, des scientifiques se sont inspirés du fait que la leptine joue un rôle régulateur, d’une part de l’activité des endocan-nabinoïdes sur l’appétit et sur la sensation de faim et, d’autre part, de l’activité des ostéoblastes, les cellules bâtisseuses des os (Di Marzo, 2001). Pour l’instant, il serait prématuré de conclure si ces observations peuvent valider, à elles seules, une utilisation future des cannabinoïdes pour prévenir ou traiter l’ostéoporose. La leptine est une protéine quasi antagoniste des endocannabinoïdes lors du processus de la formation osseuse ou de la faim.

 Laissez une réponse

  • (Se sera pas publier)