Des neurologues d’une clinique de Londres ont rapporté dans la revue spécialisée Neurology le cas d’un patient atteint de sclérose en plaques souffrant de nystagmus pendulaire (Schon, 1999). Il s’agit d’un trouble de la motricité des yeux, caractérisé par une succession de mouvements involontaires et généralement rythmés, des globes oculaires. De telles oscillations des yeux handicapent fortement les personnes concernées. Le patient cité a remarqué qu’en fumant deux cigarettes de cannabis, les symptômes diminuaient significativement et que l’effet durait entre quatre et cinq heures. Les médecins britanniques ont pu enregistrer pendant plusieurs jours ces effets, notamment à l’aide d’une caméra vidéo. Grâce aux moyens techniques, ils ont également observé une amélioration de l’acuité visuelle du patient. Avec les cigarettes de cannabis, le nystagmus n’a pas disparu, mais l’intensité des mouvements oculaires a pu être réduite considérablement. En revanche, un dosage élevé, allant jusqu’à 40 mg de Dronabinol par jour n’a pas apporté une amélioration plus importante des symptômes.

 Laissez une réponse

  • (Se sera pas publier)