Le lupus érythémateux disséminé (LED), ou multi systé-mique, figure parmi les maladies auto-immunes les plus sévères. Le LED se caractérise par la fixation des complexes auto-immunitaires circulants sur la paroi des vaisseaux sanguins, déclenchant ainsi le processus inflammatoire des tissus ainsi que d’autres troubles, tels que des lésions cutanées ou des troubles articulaires et rénaux. Les patients souffrent de perte d’appétit, d’amaigrissement, d’affaiblissement général, de fièvre, de dépression et de douleurs. « Après avoir entendu parler du cannabis à plusieurs reprises, il y trois ans, j’ai décidé d’essayer pour la première fois. Quand je fume du cannabis, mes douleurs articulaires, musculaires et osseuses disparaissent, je veux dire qu’elles sont toujours là, mais elles deviennent supportables. De plus, les diarrhées et les crises de panique ont totalement disparu. Je me sens de nouveau en forme et je peux quitter mon lit. Mes douleurs à l’estomac se sont également atténuées et mon appétit est revenu », écrit une patiente. Un témoignage supplémentaire d’un autre patient LED, qui souffrait également de fréquents besoins d’uriner pendant la nuit, a aussi énuméré un grand nombre de symptômes qui ont pu être traités avec succès grâce au cannabis. Ce patient souffrait, entre autres, de troubles fonctionnels des reins et de la vessie, l’obligeant à se lever plusieurs fois dans la nuit pour uriner. Il explique que le cannabis lui a permis à nouveau de dormir toute la nuit sans devoir se lever.

 Laissez une réponse

  • (Se sera pas publier)