Elle apparaît souvent comme effet secondaire d’un traitement à base de neuroleptiques (prescrits notamment dans des cas de schizophrénie). Ces effets secondaires s’étendent même une fois le traitement arrêté, voire, souvent, ils s’intensifient. Les symptômes habituels de dyskinésie tardive se caractérisent par des mouvements involontaires au niveau des mâchoires, de la langue et de la bouche, rappelant la mastication ou la grimace, mais aussi de Intensité des tremblements chez un patient atteint de SEP avant et après avoir fumé une cigarette de cannabis. (Reproduction avec l’aimable autorisation de Meinck et al ., Journal of Neurology 1989 ; 236 : 120-122)
Ecriture et tremblements d’un patient SEP avant et 90 minutes après une prise orale de 5 mg de THC. (Reproduction avec l’aimable autorisation de Clifford, Annals of Neurology 1983 ; 13 : 669-671)  mouvements rythmés des mains et du torse. De plus, la maladie peut également entrainer une affection respiratoire. De manière générale, les résultats des traitements avec les médicaments disponibles sont insatisfaisants. Quant aux traitements à base de cannabis, aucune étude clinique n’a été réalisée à ce jour. Je pourrais néanmoins témoigner des expériences positives d’un patient, mais puisqu’il s’agit d’un cas isolé, il n’est pas prudent de vouloir déjà en tirer des conclusions générales pour d’autres patients.

 Laissez une réponse

  • (Se sera pas publier)