De nombreuses civilisations, ainsi que la médecine occidentale du XIXe siècle, ont reconnu les effets des produits naturels issus du cannabis pour activer les contractions lors de l’accouchement. À ce jour, aucune étude clinique n’a été menée. Toutefois, des résultats remarquables, issus d’essais dirigés par des scientifiques de l’université de Floride, ont été présentés en 2001 lors du Congrès de l’Association Internationale pour le Cannabis Médical (Berkley, 2001). Selon eux, les cannabinoïdes ont d’une part inhibé l’activité vésicale et d’autre part stimulé l’activité utérine.
« Peu avant la naissance de mon fils (c’est-à-dire dès l’apparition régulière des contractions), j’ai commencé à fumer volontairement du cannabis. Le travail à l’accouchement a duré plus de douze heures. Pendant tout ce temps, je n’ai eu besoin d’aucun analgésique. J’ai ainsi vécu la naissance de mon fils comme un événement merveilleux. Le cannabis n’a pas supprimé les douleurs, mais il a réduit leur intensité », a témoigné une femme sur les effets antidouleurs des cannabinoïdes.

 Laissez une réponse

  • (Se sera pas publier)