Je connais personnellement deux patients qui ont pu bénéficier des effets des produits à base de cannabis pour traiter l’acouphène. L’un des deux a indiqué qu’après avoir fumé du cannabis il était débarrassé des perceptions auditives anormales pendant plus de vingt-quatre heures, c’est-à-dire bien au-delà de la durée de l’effet psychoactif du cannabis. Un troisième patient, également concerné par ce trouble, m’a envoyé en novembre 2002 un courrier électronique. « Depuis au moins trois ans, je souffre d’acouphène chronique. Fumer du cannabis me donne l’impression que les sifflements dispa-raissent. De plus, les troubles du sommeil causés par ces désagréments incessants ont également disparus. Auriez-vous plus d’informations pour confirmer mes suppositions ? »
D’autres médecins, intéressés par l’utilisation thérapeutique du cannabis, ont également rapporté quelques succès isolés dans le traitement des acouphènes. Cette maladie est liée à toute une série de facteurs et il est probable que seulement un petit nombre de patients puissent bénéficier des effets positifs des produits issus du cannabis.
Dans un modèle animal du tinnitus, le nombre de cellules nerveuses présentant des récepteurs CB1 est apparu en plus faible quantité dans une région particulière du cerveau (nucleus cochlée ventral). Cette région du cerveau joue un rôle important dans le processus auditif. Des chercheurs de Nouvelle Zélande ont conclu de leurs résultats que « les récepteurs CB1 du nucléus cochlée peuvent jouer un rôle important dans les fonctions auditives » et « qu’une sous régulation des récepteurs CB1 du nucleus cochlée ventral peut expliquer le dévelop-pement des symptômes de la maladie » (Zheng, 2007).

2 Réponses à “Cannabis et Acouphène (perception auditive anormale)”

  1. Jhonatan bonilla

    Jaimerais plus dinformation , jai un membre de ma famille ki souffre dacouphene et il consome un autre medicament ki dapres lui laide jaimerais le convaincre dessayer le cannabis mais il a un reel haine vers le pot donc pouvait vs maide

    Répondre
    • Jacques Leca

      Bonjour Jhonatan,

      Comme il est mentionné dans l’article, certains cas isolés ont rapporté que le cannabis les avait aidés à faire disparaître les sifflements et leur a permis de retrouver le sommeil. Cette amélioration viendrai de la grande quantité de récepteurs aux cannabinoïdes CB1 présents sur les neurones dans une partie du cerveau traitant une partie de l’information liée à l’audition (dans le noyau ventral cochléaire). La cochlée est l’organe de détection des différentes fréquences sonores captées par l’oreille. Cette cochlée située dans l’oreille interne vibre avec les sons, les cellules nerveuses dans la cochlée envoie à ce noyau ventral cochléaire les informations captées par l’oreille. De ce noyau, les informations repartent dans le cerveaux pour une plus fine interprétation du son. En agissant sur ce noyau le cannabis, en se fixant à ses récepteurs, module ces informations. Il est donc possible qu’en cas d’acouphène le cannabis freine les bruits parasites provenant de la cochlée.

      Pour trouver plus d’information sur l’utilisation du cannabis, je vous suggère de consulter le livre en ligne gratuit « Cannabis en Médecine ». Vous pouvez le télécharger ici : http://www.cannabis-med.org/french/cannabis_en_medecine.pdf

      Je me permet de vous rappeler que si vous décidez l’utilisation du cannabis même dans un cadre thérapeutique, son achat et sa consommation restent illégale en France… En aucun cas l’UFCM ne pourra être portée responsable.

      Bien à vous,

      Jacques

      Répondre

 Laissez une réponse

  • (Se sera pas publier)