Bulletin IACM du 19 Novembre 2018

Jacques UFCM Actualités novembre 21, 2018

 

États-Unis: L’Utah et le Missouri légalisent l’usage médical du cannabis, le Michigan approuve l’utilisation à des fins récréatives

La légalisation du cannabis, quelle que soit la forme, a été approuvée par trois autres États le 6 Novembre. Les électeurs du Michigan sont favorables à la légalisation du cannabis à des fins récréatives, tandis que l’Utah et le Missouri ont fait des propositions sur le cannabis médical. Le Michigan a déjà une loi qui autorise et réglemente le cannabis médical.

Les électeurs de l’Utah ont adopté l’amendement 2 avec 53% des voies. Le gouverneur Gary Herbert a déclaré qu’une session législative extraordinaire serait convoquée pour faire adopter la loi. La loi de compromis a une définition plus précise de la douleur chronique et ne permet pas aux utilisateurs de cultiver des plantes de cannabis. Les électeurs du Missouri ont approuvé l’une des trois lois sur le cannabis à des fins médicales lors du vote en Novembre. L’amendement 2 a été adopté avec environ 65% des voies.

UPI du 7 Novembre 2018

Science/Homme: Une étude ouverte sur le cannabis a montré qu’il peut être utile dans le traitement d’enfants atteints de TSA

Le cannabis avec un ratio CBD/THC de 20: 1 et de 6: 1 était bénéfique pour les enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA). Les résultats de cette recherche menée par des médecins de l’unité de neuropédiatrie du centre médical Shaare Zedek à Jérusalem, en Israël, ont été publiés dans le Journal of Autism and Developmental Disorders. Soixante patients âgés de 5 à 18 ans ont reçu jusqu’à 10 mg/kg de poids corporel de CBD et 0,5 mg/kg de THC. Chez 29 patients qui ont reçu une réponse insuffisante à l’extrait avec le ratio de 20: 1, des doses plus élevées de THC ont été administrées. La dose quotidienne totale moyenne était de 3,8 mg/kg de CBD et de 0,29 mg/kg de THC.

À la suite du traitement par le cannabis, les comportements-barrières se sont nettement améliorés, voire très améliorés, chez 61% des patients. Les auteurs ont écrit que “cette étude préliminaire soutient la faisabilité d’essais de cannabis basés sur la molécule du CBD chez des enfants atteints de TSA”. Cependant, la dénomination de l’extrait comme étant “riche en cannabidiol” peut être remise en question, car une dose quotidienne de 0,3 mg/kg de THC peut être une dose considérable pour les enfants. Lors de l’étude, il y a eu un événement psychotique grave et transitoire chez un des 60 patients. Ainsi, les effets du traitement peuvent ne pas être basés sur le CBD, mais sur le THC.

Aran A, Cassuto H, Lubotzky A, Wattad N, Hazan E. Brief Report: Cannabidiol-Rich Cannabis in Children with Autism Spectrum Disorder and Severe Behavioral Problems-A Retrospective Feasibility Study. J Autism Dev Disord. 2018 Oct 31.

Mexique: La Cour Suprême du Mexique réclame une interdiction de l’usage de cannabis à des fins récréatives inconstitutionnelles

Le 31 Octobre, la Cour suprême du Mexique a déclaré qu’une interdiction absolue de l’usage récréatif de cannabis était inconstitutionnelle, laissant aux législateurs le pouvoir de réglementer la consommation de cette drogue. Cela crée un précédent que les autres tribunaux mexicains devront suivre. Le Congrès devrait maintenant agir pour réglementer la consommation de cannabis au Mexique.

Dans un communiqué, la Cour a déclaré que la décision ne créait pas un droit absolu d’utilisation de la marijuana et que la consommation de certaines substances pourrait toujours être soumise à une réglementation. “Mais les effets causés par la marijuana ne justifient pas une interdiction absolue de sa consommation”, a-t-elle déclaré. Le tribunal a ordonné au régulateur fédéral de la santé COFEPRIS d’autoriser les personnes cherchant à utiliser le cannabis à le faire personnellement, “mais sans leur permettre de le commercialiser ou d’utiliser d’autres stupéfiants ou psychotropes”.

Reuters du 1 Novembre 2018

Royaume-Uni: Le cannabis peut maintenant être utilisé pour certaines conditions médicales

À partir du 1er Novembre, les produits à base de cannabis peuvent être prescrits, mais uniquement par des médecins consultants dans les hôpitaux, et seulement dans un petit nombre de cas : nausées provoquées par la chimiothérapie, raideurs musculaires liées à la sclérose en plaques et chez les enfants atteints formes sévères d’épilepsie. De nouvelles directives stipulent que les médicaments contenant du cannabis ne peuvent pas être prescrits par un médecin généraliste, bien qu’ils soient en mesure de diriger leurs patients vers des spécialistes pour demander des ordonnances.

Une majorité de Britanniques (59%) soutiennent la légalisation générale du médicament, tandis que 31% s’y opposent, selon un sondage commandé par le groupe de réflexion Volteface et le Center for Medicinal Cannabis, réalisé par Populus.

The Week du 1 Novembre 2018
The Independent du 29 Octobre 2018

En bref

ONU: Nouveau rapport sur le processus en cours d’examen du cannabis
La FAAAT (For Alternative Approaches to Addiction, Think & Tank) a publié le volume 1 du Crimson Digest, une information condensée de 50 pages sur l’OMS, le processus de révision du cannabis en cours est historique. Le deuxième volume à venir traitera plus directement de l’état actuel du processus.
Crimson Digest
Conférence Internationale sur les Politiques du Cannabis

Australie: Un nombre croissant de patients sont autorisés à utiliser du cannabis à des fins médicales
Environ 7 personnes par jour sont approuvées pour le cannabis à usage médical. L’accès à ce médicament est toujours sévèrement limité deux ans après la légalisation nationale de son utilisation à des fins médicales, mais un nouveau système de demande en ligne a accru les autorisations approuvées au cours des derniers mois. La Therapeutic Goods Administration a approuvé 469 applications du médicament dans le cadre du régime d’accès spécial entre août et septembre. Cela n’a augmenté que de 97 entre Janvier et Février.
News.com du 29 Octobre 2018

Brésil: Le nouveau président soutient l’assassinat de trafiquants de drogue Jair Bolsonaro
Le nouveau président du Brésil et partisan de l’ancienne dictature militaire du Brésil, affirme régulièrement que la police brésilienne devrait tuer à sa guise les trafiquants de drogue présumés et d’autres criminels. Il s’inspire du président Philippin Rodrigo Duterte, qui a conduit plus de 12 000 personnes à la mort pour implication présumée dans le domaine de la drogue. Bolsonaro a déclaré que Duterte “a fait ce qu’il fallait pour son pays”.
Telegraph du 6 Septembre 2018

Brésil: Le juge décide que les parents peuvent faire pousser du cannabis pour leur enfant malade
Les parents d’un Brésilien de 4 ans souffrant de paralysie cérébrale et du syndrome de West ont obtenu la permission d’un juge de la région de Minas Gerais de cultiver suffisamment de cannabis pour produire des médicaments à partir de cette plante. Le juge Antonio Jose Pecego, juriste spécialiste des affaires pénales à Uberlandia, la deuxième plus grande municipalité de l’État de Minas Gerais au sud-est du Brésil, a justifié cette décision en la qualifiant de protection des droits à la vie, à la dignité et à la santé.
UPI du 6 Novembre 2018

États-Unis: Un extrait de CBD maintenant disponible pour le traitement de certaines formes d’épilepsie
Epidiolex, une solution orale d’extrait de CBD, est désormais disponible dans le traitement des convulsions chez les patients âgés de 2 ans ou plus atteints du syndrome de Lennox-Gastaut ou du syndrome de Dravet. Epidiolex est développé par le laboratoire GW Pharmaceuticals et sera commercialisé aux États-Unis par sa filiale Greenwich Biosciences.
Dravet Syndrome News du 7 Novembre 2018

Science/Homme: Courir et chanter peuvent augmenter les taux sanguins d’endocannabinoïdes
Les taux circulants d’endocannabinoïdes ont été mesurés chez 9 femmes volontaires saines avant et immédiatement après 30 minutes de danse, lecture, chant ou cyclisme à jeun. Les auteurs ont conclu que “l’augmentation des endocannabinoïdes peut sous-tendre aux effets gratifiants et agréables du chant et de l’exercice, ainsi que certains des effets bénéfiques à long terme sur la santé mentale, la cognition et la mémoire”.
Université de Nottingham, Royaume-Uni.
Stone N, et al. Front. Behav. Neurosci. 22 Oct 2018.

Science/Homme: Un repas riche en graisses peut augmenter la concentration sanguine de CBD jusqu’à 5 fois
Lors d’une étude sur des volontaires adultes en bonne santé, les chercheurs ont étudié l’innocuité, la tolérance et la pharmacocinétique d’une solution buvable de CBD jusqu’à une dose de 1500 mg de CBD deux fois par jour. Un repas riche en matières grasses augmentait la concentration plasmatique de CBD après la prise de 750 mg et 1500 mg deux fois par jour de 4,85 et 4,2 fois. Le CBD était généralement bien toléré. Aucun effet secondaire grave n’a été rapporté.
GW Research Ltd, Cambridge, Royaume-Uni.
Taylor L, et al. CNS Drugs. 2018 Oct 30.

Science/Homme: Environ 12% des consommateurs fréquents de cannabis souffrent d’un syndrome de sevrage
Dans un groupe de 1527 usagers fréquents de cannabis (3 fois ou plus par semaine), 12,1% de ceux qui ont cessé de consommer ont présenté un syndrome de sevrage du cannabis. Les symptômes de sevrage les plus fréquents étaient la nervosité/anxiété (76,3%), l’hostilité (71,9%), les troubles du sommeil (68,2%) et l’humeur dépressive (58,9%).
Centre Médical Lev Hasharon, Netanya, Israël.
Livne O, et al. Drug Alcohol Depend. 2018 Oct 16.

Science: Perspectives sur l’utilisation des cannabinoïdes en neurologie
Un examen des propriétés médicinales de certains cannabinoïdes (THC, caryophyllène, THCA, CBD, CBDA) permet de conclure qu’ils pourraient non seulement être utiles dans le traitement de certains symptômes neurologiques, mais pourraient également être bénéfiques dans le traitement des causes sous-jacentes de l’épilepsie, des tumeurs au cerveau, de la maladie de Parkinson, de la maladie d’Alzheimer et des lésions cérébrales traumatiques et peuvent même être utilisés en traitement préventif.
Institut International du Cannabis et des Cannabinoïdes (ICCI), Prague, République tchèque.
Russo EB, et al. Front Integr Neurosci. 2018;12:51.

Science/Homme: Le CBD est aussi efficace que les médicaments antiépileptiques établis
Selon une revue, le cannabidiol (CBD) montre une efficacité similaire dans les épilepsies pédiatriques sévères aux autres médicaments antiépileptiques. Un dosage prudent des benzodiazépines est essentiel pour minimiser la sédation avec le CBD en complément.
Université d’Otago, Wellington, Nouvelle-Zélande.
Ali S, et al. Dev Med Child Neurol. 2018 Nov 6.

Science/Animal: Un cannabinoïde dans l’Hépatique se lie au récepteur CB1
L’Hépatique Radula contient un composé (le bibenzyl (-) – cis-perrottétinène), qui ressemble structurellement à la molécule du THC présent dans la plante de cannabis. Les chercheurs ont démontré que ce cannabinoïde se lie également au récepteur du cannabinoïde-1 chez la souris.
Institut de Biochimie et de Médecine Moléculaire, Berne, Suisse.
Chicca A, et al. Sci Adv. 2018;4(10):eaat2166.

Science/Homme: La consommation de cannabis chez les femmes enceintes a augmenté au Canada
La consommation de cannabis par les femmes enceintes est passée de 1,2% en 2012 à 1,8% en 2017, principalement chez les femmes jeunes et à faible statut socio-économique.
Institut de Recherche de l’Hôpital d’Ottawa, Canada.
Corsi DJ, et al. Can J Public Health. 2018 Nov 1.

Science/Homme: Différences entre consommateurs de cannabis à des fins médicales et récréatives en ce qui concerne le sevrage
Selon une enquête menée auprès de 2905 consommateurs de cannabis, par rapport aux utilisateurs récréatifs, les utilisateurs médicaux étaient moins susceptibles d’avoir des effets aigus indésirables, mais étaient plus susceptibles d’être en état de symptômes de sevrage indésirables. Les personnes âgées (50 ans et plus) ont signalé moins d’effets aigus indésirables et de symptômes de sevrage que les utilisateurs plus jeunes (18-29 ans).
Université de Californie à San Diego, États-Unis.
Sexton M, et. al J Altern Complement Med. 2018 Oct 31.

Science/Animal: L’activation du récepteur CB1 peut réduire la production d’acide gastrique
Lors d’une étude portant sur des rats, l’activation du récepteur CB1 et l’antagonisme au niveau du récepteur CB2 peuvent réduire la sécrétion d’acide gastrique.
Département de Toxicologie et de Stupéfiants, Le Caire, Égypte.
Salama RAA, et al. J Biochem Mol Toxicol. 2018 Nov 1.

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

Bulletin traduit par l’UFCM à partir de la version anglaise du bulletin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *